Lumière d'automne et virus de printemps...

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

  Livre

 

François Lelord           

La petite marchande de souvenirs

L'action se situe au Vietnam, à Hanoï exactement. En cette ancienne terre coloniale, un jeune français, Julien médecin de surcroît, pratique son noble métier en compagnie de Dang, chef de clinique, ex-résistant à toutes les influences extérieures et déçu révolutionnaire...

Ils reçoivent en soins la soeur Marie-Angélique. Elle porte un virus délétère qui, on s'en doute, va se propager et faire des dégâts. Branle-bas de combat ! D'où vient ce virus, comment le combattre et comment s'en protéger ? Ils sont toute une équipe autour de l'ambassadeur, Robert, Brunet et Julien à tâcher de prendre les nécessaires dispositions sanitaires. Mais l'essentiel est, contrairement aux apparences, ailleurs. Elle porte un chapeau conique, elle est jolie dans sa tenue pantalon noir-chemise de toile ocre et plaît à Julien, qui n'a de cesse que de tenter d'attirer son attention, d'autant qu'elle n'est pas insensible à son charme occidental. Elle vend à la sauvette, pour cause de policiers méticuleux, des cartes postales et autres souvenirs. Mais l'idylle ne parvient pas à trouver sa plénitude, pas encore. Elle se nomme Minh Thu, Lumière d'Automne.
Un autre souvenir surgit du passé et vient tenter Julien en la personne de Clea, médecin anglaise et ancienne relation amoureuse. Elle a tout pour plaire à Julien qui le reconnaît. Il hésite, un peu mais le charme doux, raffiné et discret de Lumière d'Automne l'emporte.
Pendant ce temps, l'épidémie progresse. On cherche, on se rend à Saïgon pour tenter de comprendre. L'hôpital est en quarantaine, les décès s'accumulent puis ralentissent.  Passant de l'un à l'autre, le virus s'affaiblit. Mais Julien attrape la fièvre à son tour. Il souhaite que personne ne le touche, surtout sa protégée, qui prend soin de lui à son tour, le surveille, le nourrit de ses mets raffinés et de son affection. Va-t-il mourir ?

A la fin, on se demande ce qui a pris à l'auteur de ne pas trouver une chute qui convienne complètement au lecteur; à moins qu'il ne nous fasse languir pour une suite à venir...

Alain Dagnez   

 

Et puis une interview de l'auteur sur son roman dans l'émission littéraire de France5 La Grande librairie... (Glissez directement à 0:49 mn) 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

 

 

 

 

Publié le: Mardi, 07 Mai 2013