Une histoire du cinéma

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Documentaire

  Livre
Détail de la notice

Georges Dentiblu

Il était une fois…Le cinéma : des frères Lumière à Charlie Chaplin  

Les personnages de Maestro, Nabot et Pierrette ne sont pas des inconnus pour la génération des 35-40 ans qui suivaient jadis le dessin animé : « Il était une fois…l’Homme » à la télévision. Les voici de retour dans cette bande dessinée : sans doute bénéficient-ils, près de trente après, d’un revival télévisuel sur le câble. On ne s’attardera pas sur la ligne claire un peu démodée du graphisme.

La démarche du projet, elle, (raconter de façon amusante la genèse du cinéma) est intéressante quoique bancale.

 

Si faire remonter les premiers pas du cinéma en citant l’allégorie de la caverne est assez judicieux, il est regrettable que toutes les sources évoquées ne soient pas toujours clairement citées.

Ainsi, lorsque sont abordés les balbutiements du dessin animé, le nom d’Emile Cohl est passé sous silence de même que celui d’Harold Lloyd au moment où un des personnages est suspendu à l’aiguille de la grande horloge d’un gratte-ciel. Pourquoi citer Mary Pickford et Tyrone Power (qui saurait citer un seul titre de film dans lequel ils aient pu figurer ?) plutôt que Louise Brooks ou Eroll Flynn ? Parfois des noms ne sont pas intégrés au récit mais font maladroitement l’objet de plusieurs astérisques sur une même page. On aura heureusement droit au premier film de science-fiction de Miélès, à l’arrivée du train en gare de la Ciotat mais pas au « chanteur de Jazz », LE premier film parlant qui a révolutionné le 7è art.

Si ce livre reste un bon point de départ pour parler de cinéma à destination des 7-12 ans, on aurait préféré une bande dessinée une peu plus exhaustive et plus cohérente.

Yvan Legros, Collège Anne Frank de Dourges

Publié le: Mardi, 23 Novembre 2010