Le monde impitoyable de l'entreprise

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

  Livre

 

Thomas Coppey

Potentiel du sinistre

 

Ingénieur financier, Chanard a obtenu le poste convoité au sein du Groupe. Son rôle est de trouver des idées afin d'accroitre les profits de son employeur. Il est marié à Cécile, dont la maternité l'a écarté de toute possibilité de promotion dans son travail.

Tout d'abord, j'ai été surprise par le ton froid de ce livre et très vite, je me suis rendu compte que cela était dû au vocabulaire employé et à l'écriture : que des verbes d'actions, des phrases courtes et surtout le langage des entreprises, celui des managers.

Même si cela fait froid dans le dos, cela devient risible, surtout quand Cécile décide de ne plus travailler et « Elle offre à Chanard de s'occuper de l'intégralité des affaires courantes du couple : inputs/outputs budgétaires, supervision des activités de Capucine et prise en charge de leur vie sociale, laquelle réserve une marge de progression intéressante ».

Cela atteint des sommets quand est envisagée la scolarisation de leur fille.

Tout le roman est bâti comme cela, une vision inhumaine des la société où la moindre niche dont on peut tirer profit est exploitée et l'idée sublime est celle de faire assurer les personnes contres les catastrophes naturelles qui ne vont pas tarder à se manifester.

Chanard reste quand même un peu humain quand, obligé de se séparer d'un des collègues, il décide de garder le plus faible. Cela va lui valoir une mise à pied déguisée et lui fournir l'occasion de réfléchir sur lui-même et son rapport au travail.

La fin me semble un peu ambiguë : tout compte fait, on est embrigadé de tous les côtés.

Ce livre a été facile à lire. Il nous montre un aspect du monde des finances régi par le profit. Je lui ai trouvé un petit côté humoristique car on est des fois à la limite du ridicule. Mais cela fait froid dans le dos.

Publié le: Mardi, 26 Novembre 2013