S'éloigner de la société pour vivre libre ?

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

Index de l'article
S'éloigner de la société pour vivre libre ?
La critique de Sylvie
La critique de Sophie
Toutes les pages

  Livre

 

Yannick Haenel

Les renards pâles

 

Le roman est construit en deux parties. Dans la première, le narrateur, Jean Deichel, 43 ans, s'exprime en son nom. Il s'efface peu à peu de cette société où il faut travailler pour être considéré. Peu à peu, cet homme n'a plus travaillé, s'est fait expulser de son logement et a de très rares relations sociales.

Entre les quartiers de Paris où il déambule et ses propres quartiers (sa voiture), il réfléchit sur le monde qui l'entoure, avec un regard parfois narquois sur la société et la politique, mais aussi assez lyrique, puisqu'il part dans des divagations fantasques dont lui seul a le secret. La solitude le met en totale joie, tout comme le fait de s'affranchir de la société pour tendre vers la liberté. Il va rencontrer un groupe de sans-papiers africains qui ont pour emblème le Renard Pâle, un dieu dogon du Mali.

Dans la seconde partie, il a trouvé sa place parmi les Renards Pâles et se fait le porte-parole de leurs actions. Cette fois, c'est avec une grande détermination et une grande combattivité qu'il nous apostrophe, nous, les hommes de la société, en opposition à eux, qui attendent une vraie révolution. Il y a énormément de force dans ses propos. A ce moment, le roman bascule complètement, passant d'un rythme plutôt tranquille, sur les pérégrinations d'un homme solitaire qu'on a du mal à prendre au sérieux, à un véritable discours engagé martelé à chaque phrase, si bien qu'on a l'impression d'être sur le banc des accusés. Je suppose que c'était le but recherché. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on se fait copieusement bousculer ! C'est pourquoi à la fin, j'ai du mal à savoir si j'ai aimé ou non. En même temps, c'est bien écrit, bien argumenté et compréhensible. Parfois on comprend les revendications et les arguments des révolutionnaires et parfois on se dit que leurs arguments sont discutables, que tout le monde n'est pas à mettre dans le même sac.

 

Elise

Médiathèque Départementale

 



Publié le: Mardi, 26 Novembre 2013