Etre adolescent dans les années 1990

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

  Livre

 

Tristan Garcia

Faber : le destructeur

 

Ce roman raconte l'histoire d'un adolescent d'origine algérienne. Medhi Faber est orphelin à l'âge de six ans. Adopté par un couple déjà âgé dont la fille unique est morte d'overdose, il passe son adolescence à Mornay. Maints rebondissements étayent le roman : le cœur de l'histoire est l'amitié du trio que constituent Basile Madeleine et Faber.

 

 

On les accompagne au collège puis au lycée et puis dans la chambre d'adolescent de Faber où ils élaborent des plans macabres pour se venger des politiques et responsables qu'ils détestent. Enfant surdoué, Faber est beau et brillant élève : il a du charisme et séduit les foules. En filigrane apparaît l'opportunisme des syndicats qui profitent de l'envie d'en découdre d'un adolescent pour lancer leur mouvement. Leader d'une grève au lycée, il sera exclu par le conseil de discipline et finira clochard.

Ces trois adolescents deviendront des adultes mal dans leur vie.

La mort plane sur le roman pour finalement s'y immiscer et avoir le premier rôle, Faber est le démon et l'auteur Tristan fait une incursion à la fin du roman sous les traits d'un lycéen fasciné par Faber, figure de la révolution dans sa petite ville. On comprend alors que pour l'auteur le moyen de rester un adolescent rebelle est d'écrire. Un rapide plaidoyer en faveur de Faber explique comment on a floué ce jeune garçon de son identité magrébine et que c'est pour cela qu'il est devenu démoniaque.

Faber est un bel enfant, bon élève, adolescent qui s'automutile puis se transforme en démon et ensuite en clochard pour finir sa trajectoire en prison : tout y est du parcours perdant. Les détours sont nombreux pour dire les choses de façon imagée, on a quelquefois du mal à dénouer l'histoire et les homicides ou tentatives d'homicides qui jalonnent le roman nous plongent dans une folie meurtrière bien malsaine mais presque légitimée par le traitement qu'en fait Tristan Garcia. Je n'ai pas été séduite par cette histoire d'adolescents des années 1990 sur fond de politique locale à Mornay.

 

Edwige, Médiathèque Départementale

 

 

 

 

 

Publié le: Mardi, 07 Janvier 2014