La transplantation d’organes mais encore ?

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

  Livre

 

Maylis de Kerangal

Réparer les vivants 

 

Et oui, on en parle peu, on n'en sait pas grand-chose : dans son dernier roman, Maylis de Kerangal avec une écriture ajustée à la précision rend compte du travail des chirurgiens, des soignants, des accompagnants des hôpitaux et du service de transplantation d'organes.

D'une écriture énumérative, réglée comme les engrenages d'une horloge suisse, elle orchestre la bascule de la vie à la mort d'un jeune homme et l'intervention de l'équipe de soignants disponible, solide et dévouée qui assure la transplantation d'organes. Rien n'est laissé au hasard et la vie reprend ses droits face à la mort brutale et accidentelle.

Une écriture descriptive nette et tranchante comme un scalpel toute en pudeur et délicatesse pour dire les parents accablés par l'annonce de la mort accidentelle de leur fils : une écrivaine qui sait user du non-dit et des silences pour dire l'indicible. Ce roman est un hommage aux professeurs des hôpitaux et à leur vocation dans l'exercice de la médecine. Voilà un roman dont le sujet et l'exécution forcent le respect.

 

Edwige, Médiathèque départementale

Publié le: Mercredi, 05 Mars 2014