J'irais au bout de mes rêves...

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

  Livre

 

Tracy Chevalier

La dernière fugitive

Honor Bright est une jeune quaker partie de son Angleterre natale, en déception amoureuse, accompagnée de sa soeur Grace. Outre-Atlantique, cette dernière est promise à Adam Cox. Elles sont jeunes et pleines d'espoir. Hélas, l'aventure prend une tournure tragique !...

 

Grace est frappée par la fièvre jaune, le pied à peine posé sur le sol américain, elle décède. Honor ne se décourage pas, elle se rend tout de même à Faithwell où Bette Mills, qui tient une boutique de mode l'héberge et utilise ses dons de couturière. Elle perçoit du remue-ménage dans l'appentis de la maison : un homme noir. Puis, elle loge chez Adam qui épouse rapidement Abigail, la veuve de celui-ci. Peu de sympathie entre les deux jeunes femmes. Honor ne peut rester. Elle rencontre Jack Haymaker, un fermier voisin, qui la séduit et l'épouse. C'est un brave homme. A la ferme, Honor se rend compte du passage des esclaves en fuite. Elle leur vient en aide et s'oppose à sa belle-mère, à la Communauté et surtout à Donovan, chasseur de "nègres". Le silence devient son abri.

On s'attache à Honor la bien nommée. Elle est si émouvante avec ses bonnets, ses quilts et ses principes si humains. On s'amuse avec tendresse de ses contorsions pour, à la fois, respecter sa parole de ne plus aider les fuyards et de n'y pas parvenir. Elle ne peut s'empêcher de servir la cause en laquelle elle croit. Elle lutte, seule, pense-t-elle.

Et puis il y a ces moments de grâce où l'on entend le vacarme du silence, l'impression que l'on vous regarde, même les yeux clos. "Le bruit d'un sourire". Sur fond d'une nature moins hostile que les hommes. Honor émeut le lecteur.

Alain Dagnez

Publié le: Vendredi, 09 Mai 2014