Mortel ennui

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Bande dessinée

  Livre

 

Joff Winterhart

L'été des Bagnold

Daniel Bagnold, 15 ans, est un jeune Anglais un peu renfrogné. Il vit avec sa mère, son père ayant en effet pris la triste décision de fuir en Floride avec une autre femme. Les vacances d’été arrivent et le plus dur, pour lui, fan de heavy metal, va commencer...

 

C'est cohabiter en quasi-permanence avec Sue, sa mère, bibliothécaire de son état, vaguement dépressive depuis le départ de son mari, et surtout ancienne baba qui n’y comprend rien aux goûts vestimentaires et musicaux de son fils. Désespérément coincé, irrévocablement condamné à des tête-à-tête qui s’annoncent mortels avec Sue, Daniel cherche plus ou moins le salut auprès de Ky, son meilleur ami, personnage prétentieux et sûr de lui. Il reprend aussi espoir quand s’offre à lui la possibilité d’être auditionné comme chanteur par un groupe de jeunes métalleux du coin. Daniel manque de confiance, alors Ky va le présenter, à son corps défendant, au groupe. Daniel va-t-il trouver le moyen de chasser son vague à l’âme, ou est-il écrit quelque part que, pour lui, l’été serait chiant au possible ?
Petites tranches de vies, ou plutôt saynètes (se succédant donc l’espace d’un été) autour des rapports souvent difficiles (et surtout empreints de gêne, embarrassés) entre un ado et sa mère. De l’humour (parfois beaucoup), mais c’est surtout une douce mélancolie qui parcourt ce livre. Peinture très juste d’un âge que l’on a coutume de qualifier d’ingrat. Une BD très juste et particulièrement touchante sur l’adolescence.

Publié le: Vendredi, 06 Juin 2014