Dépossession

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Bande dessinée

  Livre

 

Louis Theillier

Johnson m’a tuer : journal de bord d’une usine en lutte

 

Johnson Matthey est une multinationale anglaise. Son site de Bruxelles, spécialisé dans la fabrication de pots catalytiques, emploie 300 personnes hautement qualifiées et réalise de larges bénéfices. Pourtant, la maison mère décide de délocaliser en Macédoine.

La main d’œuvre y étant moins chère, les profits y seront, par conséquent, plus importants. Les actionnaires sont contents. Les ouvriers bruxellois beaucoup moins… L’un d’eux, Louis Theillier, qui peut se targuer d’un bon coup de crayon, décide de raconter dans une BD, au jour le jour, in situ et au stylo Bic les effets de cette nouvelle dérive ultralibérale, de ce «terrorisme économique». Il témoigne ainsi avec lucidité de cette lutte contre Goliath engagée par les ouvriers en sursis, de l’intransigeance des puissants…
Une BD instructive, très représentative de ce que peut être la bande dessinée dite de reportage, puisque l’information y est de première main. Si ce récit manque certainement de fluidité (l’auteur n’est pas – ou pas encore – un professionnel de la BD), il n’en constitue pas moins un témoignage précieux sur cette triste réalité économique.
Publié le: Jeudi, 11 Septembre 2014