La jeune fille et la mort... (Quatuor de Schubert)

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

  Livre

 

David Foenkinos

Charlotte

Vous n'aimez pas les histoires gaies, soyez heureux, en voilà une qui vous donnera pleine et entière satisfaction ! Non contents de se priver de leur vie en pleine force de l'âge, beaucoup des proches du personnage principal transportent une mélancolie congénitale ou subiront les persécutions de leurs congénères. A leur détresse personnelle s'ajoute le malheur de leur judéité dans cette Allemagne d'autrefois gagnée par le nazisme...

Charlotte, dans le rôle-titre est une enfant puis une jeune fille dont on dit qu'elle est géniale, elle peint. Ses oeuvres sont nourries des chagrins cachés de son histoire familiale et de ses amours enflammées pour Alfred qui ne la vit que comme une aventure.

Elle doit fuir l'Allemagne, quitter ses parents, dont sa belle-mère, chanteuse lyrique et son père très occupé mais aimant. Le midi est son refuge tant que l'Occupation ne le gagne pas. Elle crée. Bientôt, la France en deux zones n'en comporte plus qu'une. La grand-mère perd sa raison et le grand-père sa morale. Puis vient Alexander, intermède amoureux et prégnant. Et puis surgit, peste brune, Aloïs Brunner, joli prénom, sale type, qui conduit Charlotte vers des ténèbres d'où on ne revient pas.

Lorsque les ciels sont brumeux et les temps cafardeux, ce roman ne vous dispensera pas de la prise de Prozac ! Les effets des premiers et des seconds se surajouteront car un tel roman, à l'alignement redevable d'une longue litanie poétique, ne connaît pas le sourire ni son esquisse ni son éclat. On ne sait pas si David Foenkinos nous a proposé un reportage ou une biographie, peu importe. On a beau ne pas être à son premier récit de juifs persécutés, on a mal.

Mais la Bête a fait sa mue... Elle s'est métamorphosée en gérante de l'épicerie casher !

Alain Dagnez.

 

Et pour en savoir un peu plus, un entretien avec l'auteur...

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Publié le: Jeudi, 15 Janvier 2015