Séduction d'un voyage en Orient au XVIe

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

  Livre

MATHIAS ENARD

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants

Mai 1506 : Michel-Ange travaille au tombeau du pape Jules II, mais il vient de se faire éconduire, tel un valet, par cet employeur mauvais-payeur. Ayant reçu une invitation de Bajazet, sultan de Turquie,

pour dessiner les plans d'un pont sur le Bosphore -là où Léonard de Vinci a échoué- l'homme de la Renaissance se rend sur place et découvre l'Orient, le raffinement de la civilisation ottomane, un art tout en couleurs et arabesques, une vie grouillante, un univers de sensations nouvelles, qui le bouleversent et dont il s'imprègne. Néanmoins des menaces planent et le guettent...

Quelques faits attestées par des dessins, une documentation approfondie sur l'époque et les pays évoqués, une connaissance due à de longs séjours au Moyen-Orient, et le romancier de faire surgir de son imagination un épisode de la vie du sculpteur. L'auteur évoque tout un univers sensoriel, les troubles de l'artiste, le processus de la création, la rencontre de deux mondes dont le pont apparait aussi comme un symbole... Son langage ciselé comme une pièce d'orfèvrerie emmène le lecteur dans un voyage fascinant.

 

Alain Letombe, BM d'Agnez-les-Duisans

 

 

 

Publié le: Mercredi, 15 Décembre 2010