Un rude patronyme, et pourtant...

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Rock

  CD

 

Rebekka Karijord

The noble art of letting go

D’origine Norvégienne, Rebekka Karijord s’est nourrie dès son jeune âge de la musique impérieuse et sévère du littoral scandinave…

 

Composé dans l'obscurité des premiers mois de l'hiver, The noble art of letting go laisse poindre une musique folk à la fois naturelle, sophistiquée et terriblement nordique. Sur des arrangements finement brodés et audacieux, l’harpiste et pianiste Rebekka offre d’une voix à la fois puissante et vulnérable, une grâce d’un autre monde. Ses chansons sont soyeuses et sombres comme les plis du velours et le son ouaté semble provenir d’une pièce exiguë où le piano grince autant que le parquet. Rebekka confie : « C’est un instrument [le piano] très narratif. J’aime bien raconter des histoires avec des motifs répétitifs qui évoluent par petites touches... un peu comme la vie elle-même ! Et puis sur ce disque, les textes sont très personnels. » « Mes compositions sont inspirées de la musique traditionnelle scandinave, je crois. C’est une musique à la fois belle et mélancolique, sombre et obsédante. C’est bien sûr lié à la longueur des hivers, au manque de lumière, on hiberne, on se replie un peu sur soi. La musique folk suédoise est plutôt optimiste, avec des harmonies majeures, plus gaie, plus estivale que la musique norvégienne aux harmonies généralement mineures, plus sombres, mélancoliques. Mais je préfère ça en fait ! »

Cette musique élégante, sobre et raffinée est une invitation au répit infini.

Médiathèque départementale

Vidéo de Wear it like a crown...   

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

Vidéo live de The noble art of letting go...   

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

Vous aimerez peut-être l'album d'Agnes Obel, si vous ne le connaissez déjà... 

 

Publié le: Mardi, 10 Mai 2011