L'insoutenable légéreté de l'auteur

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

Didier Van Cauwelaert

Les témoins de la mariée

Marc a quatre amis: Lucas, en fauteuil roulant, Marlène, qui possède une galerie d'art, Jean-Claude, légèrement déprimé et Herman Banyuls, dit Bany. Marc est sur le point de se marier avec une Chinoise...de Chine. Elle monte dans le prochain avion pour arriver à la cérémonie. Les amis seront aux premières loges...

Ses amis apprennent sa mort par les médias. Il leur faudra l'annoncer à la future jeune veuve. A l'aéroport? En voiture? Ailleurs? Ils hésitent.

L'originalité de ce roman tient en ce que chaque partie est écrite à la première personne: tour à tour, chacun des amis prend la relève du récit de son prédécesseur et narre, de son point de vue, la suite de l'aventure.

Toutefois, si c'est original, ce n'est guère captivant: les personnages et le thème manquent cruellement d'épaisseur. Tout semble trop léger, parisien, en somme. L'intrigue finit par tourner au règlement de compte pour l'héritage du pauvre disparu. La veuve savait-elle avant de venir que son futur époux était déjà mort? Intriguait-elle ante mortem?

Alain Dagnez, bibliothèque municipale d'Agnez-les-Duisans

Publié le: Lundi, 23 Avril 2012