En compagnie des marchands de la mort...

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

Numéro de notice incorrect

Mary Hooper, traduit de l'anglais par Fanny Ladd et Patricia Duez

Waterloo Necropolis

Editions Les Grandes Personnes, 2011

 

Nous sommes à Londres en 1861. Grace a 16 ans et vient de vivre un terrible évènement qui la conduit à embarquer à bord de l'express funéraire Necropolis en direction du cimetière de Brockwood, en périphérie de la capitale. A cet instant, elle ne se doute pas encore qu'elle entre dans un univers très particulier, qui la conduira à exercer le métier de pleureuse d'enterrement...

Bienvenue à l'époque victorienne. Grace est orpheline et vit avec sa soeur Lily dans un quartier pauvre. Obligée de devenir pleureuse d'enterrement pour gagner leur vie à toutes les deux, elle se retrouve hébergée par Mr. et Mrs. Unwin, entrepreneurs de pompes funèbres, et découvre alors le commerce de la mort, ses codes et ses déviances... Sans compter que les Unwin nourrissent à l'égard des deux soeurs de sombres desseins... Qui est le  mystérieux homme à la cravate jaune ? Qui recherche-t-il ?

L'anglaise Mary Hooper, auteur de nombreux romans historiques pour jeunes adultes (La Maison du Magicien, Espionne de Sa Majesté...), nous entraîne dans le Londres de Charles Dickens à la suite d'une héroïne attachante et courageuse. Avec une précision d'orfèvre, elle brosse une véritable peinture sociale de l'époque en évoquant la condition féminine, celle des pauvres et des orphelins, mais surtout en dénonçant les inégalités sociales qui se cristallisent autour de ce que Dickens appelait avec mépris "les marchands de la mort" : le train express Necropolis, qui transportait les cercueils et la famille jusqu'au cimetière, et ses billets de première, deuxième et troisième classe ; les vêtements de deuil qu'il faut changer à chaque décès car cela porte malheur de les garder chez soi une fois la période de deuil terminée ; le grand deuil national décrété à la mort du Prince Albert, époux de la Reine Victoria, et l'obligation d'acheter les vêtements appropriés... L'auteur a mené l'enquête pour réunir une documentation très complète, et enrichit le début de chaque chapitre d'une courte citation des documents de l'époque (faire-parts, etc.) ou des textes de Charles Dickens. Le livre se clôt sur une présentation de l'époque victorienne.

Un roman sombre, très fluide, au suspense haletant, à mettre entre toutes les mains adolescentes ou adultes.

Mary Hooper a été notre invitée lors du "Victorian Book Festival" au Château d'Hardelot, les 26 et 27 novembre 2011.

Cécile Coulpied

Médiathèque départementale du Pas-de-Calais

 

 

Publié le: Vendredi, 02 Décembre 2011