La vie de Brian

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Rock

 dangermouse.jpg

Brian Burton, alias Danger Mouse, est assurément un des producteurs les plus convoités du moment. Une très incomplète liste des artistes avec lesquels il a collaboré permet de situer l’influence du bonhomme : Damon Albarn, Cee-Lo Green, The Black Keys, U2, Jack White, David Lynch, Norah Jones, Dinah Washington, James Mercer, Beck, The Rapture…

Il doit sa notoriété, en tant que DJ, à la création d’un hybride " The Grey album " qui mixe "l’Album Blanc" des Beatles et le " Black album " de Jay-Z. Interdit par EMI, détentrice des droits des Beatles, ce remix devient culte et lance sa carrière. Recruté par Damon Albarn (Blur) pour le second album de Gorillaz, il enchaîne depuis les collaborations et les projets très variés : la soul futuriste pour Gnarls Barkley, le rock pur avec The Black Keys, la pop épurée avec The Shins, le hip hop avec MF Doom, l’hommage à Ennio Morricone avec le formidable album « Rome »…Même si sa patte sonore n’est pas toujours immédiatement identifiable (le son est souvent brut et les effets de compression produisent une texture années 60), son aptitude à briser les frontières est sans égale. Elle en fait un des pivots de la musique actuelle. Et si dans les années à venir, certains albums vous chamboulent, il est très probable que cet homme de l’ombre ne soit pas très loin.

 
 

 

 

 

 

 

 

Publié le: Mardi, 05 Juin 2012