Tous ensemble, Ouais!

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

Marisa De Los Santos
 
Mes chères voisines 

Si vous aimez Desperate housewives, vous aimerez ce roman et même si vous n'aimez le feuilleton susdit. D'ailleurs, la première de couverture vous suggère d'emblée le feuilleton...

 

Pour ce qui est des ressemblances, il y a les States, leurs pavillons cossus, les petits jardins au gazon taillé à la brosse et leurs familles si "heureuses".

Et puis, il y a Cornélia, la narratrice et son mari,Théo, médecin. Ceux-là sont parfaits d'humour et d'entente. On pourrait aussi citer les voisines et leurs maris; Les femmes se rencontrent autour de barbecues et de services qu'elles se rendent.Les maris font figure de...figurants.

Mais la situation se perturbe.

Les chères voisines ne filent pas le parfait bonheur autant qu'on le croirait.Pour diverses raisons d'ailleurs. Et puis, Cornélia fait la connaissance de Lake, qui est serveuse dans un fastfood et qui vit avec son fils, Dev. Mais que vient-elle faire dans cette région? Qu'y vient-elle chercher, en se rapprochant subrepticementde Cornélia?

Et le livre prend de l'épaisseur au fur et à mesure. On est ému maintes fois par les tribulations de ces différentes familles ou ces différents portraits de femmes. En particulier, par Elisabeth et sa force de caractère face à son destin. Ou par Piper qui vient d'être lâchement quittée.

Quel sera le sort de ces personnages? Qu'adviendra -t-il de Cornélia et de Lake, tout à coup plus proches qu'on ne l'aurait pensé?

C'est un portrait de l'Amérique que nous brosse l'auteure; avec une tendresse particulière pour ses femmes.

Alain Dagnez.

Publié le: Mardi, 24 Avril 2012