Avec un nuage de lait, épicé.

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Roman

Helen Simonson
 
La dernière conquête du Major Pettigrew

Ce livre commence avec la lenteur du M25 aux heures de pointe puis s'anime comme si l'auteur avait voulu faire apprécier son style remarquable...

 

Major Pettigrew est un homme seul : sa femme est partie vers des cieux qui guérissent. Il a un fils, Roger, avec qui les relations ne sont pas toujours faciles. En revanche, Mme Ali, veuve également, et lui entretiennent des relations bien plus cordiales. Pour le moment, amicales. Purement.

Avec cela, le frère du Major Pettigrew a la piètre idée de quitter, lui aussi, ce monde. Moment triste pour son épouse et sa fille. Toutefois, le Major considère que l'autre fusil que son frère avait en sa possession lui revient de droit en souvenir de leur propre père. Deux Churchill. Pensez donc!

D'un autre côté, l'aristocratie locale projette de mettre en oeuvre un ensemble immobilier, qui n'est pas du goût de tout le monde.

Tout ce petit monde va s'affronter sur fond d'intérêts privés et d'habitudes ethniques : Mme Ali est d'origine pakistanaise et, dans sa famille on ne semble pas plaisanter avec les coutumes ancestrales.

Peu à peu Mme Ali et le Major, que tout oppose, en principe, vont trouver matière à rapprocher leurs coeurs. Question de ressemblance.

Et l'on assistera à une scène de chasse, dont la description et la fin sont désopilantes d'humour rentré, c'est à dire britannique.Il faut aussi lire cette autre scène chez la parentèle de Mme Ali, elle aussi amusante quoique inquiétante.

A la fin, Mme Ali et la major trouveront le repos bien mérité des amoureux.

Alain Dagnez, bibliothèque d'Agnez-les-Duisans

Publié le: Mercredi, 19 Septembre 2012