Presse quotidienne

La Voix du Nord toutes éditions, Nord éclair... Retrouvez la Presse Quotidienne Régionale en illimité !

Doc du Jour

À quoi ressembleront l'art et le sexe de demain ? Serons-nous immortels ? Les robots vont-ils nous remplacer ? Nombre d'oeuvres littéraires ont déjà exploré ces possibilités. Cet abécédaire inattendu vous apportera des réponses très surprenantes !

Presse en ligne

On vous les conseille ! Une sélection parmi les 1 600 titres de presse disponibles

Livre audio

Vous en parlez

Vous ne savez pas quoi lire ? Vous cherchez une idée de film ou un album à écouter ? Retrouvez ici les avis des utilisateurs

  • L'Année de Grâce |

    L'Année de Grâce Liggett, Kim

    Quand les femmes prennent le pouvoir 5/5 Une dystopie implacable où la révolte s'installe subtilement. Elise Petit - Le 28 février 2021 à 21:15
    Le Sans Dieu |

    Le Sans Dieu Caille-Bastide, Virginie

    Le Sans Dieu 4/5 Très bonne lecture .... Aventure au temps des corsaires garantie PHILIPPE WARTELLE - Le 23 février 2021 à 19:23
    Cannibale |

    Cannibale Thiéry, Danielle

    Cannibale 5/5 Prenant du début à la fin du Danielle Thierry parfait de suspense.. J espère une suite au vu de la fin !! A lire absolument Brigitte Lansel - Le 19 février 2021 à 07:56
    L'Illusion |

    L'Illusion Chattam, Maxime. Auteur

    L'illusion de Maxime Chattam. 3/5 « De la magie à tous les étages. » Curiosité de certains écrivains: puisqu’il s’agit d’un roman à suspens, il convient de faire patienter l... Voir plus « De la magie à tous les étages. » Curiosité de certains écrivains: puisqu’il s’agit d’un roman à suspens, il convient de faire patienter le lecteur pendant 200 pages avant de commencer à le faire trembler. Un peu, alors que le livre en contient un peu plus de 400. Le lecteur attend. Alors qu’il vient de vivre une séparation douloureuse, Hugo a trouvé un boulot pour quelques mois dans nos belles montagnes des Alpes. Accueilli par Lily, jeune femme avenante, à Montdauphin-Guillestre, ils prennent la direction des hauteurs, au Val Quarios. Signature du contrat, présentation aux autres membres et début des travaux. Mais voilà qu’Alice, en fin de contrat, s’en retourne sans qu’Hugo sache si elle est bien arrivée à destination. Les lieux sont bizarres, à l’architecture particulière. Il habite une chambre loin des autres. Une maison, à l’écart, où le propriétaire des lieux loge. Mystérieuse, intrigante. C’est là qu’habite le fameux Lucien Strafa, illusionniste. Au cours de ses travaux forestiers, Hugo découvre des sortes de têtes humaines en réduction. Il confie ses observations à Lily qui ne paraît pas d’abord s’en inquiéter outre mesure. D’ailleurs, il noue avec cette dernière des liens qui le détendent sans pour autant lever ses inquiétudes. L’ambiance s’alourdit progressivement, lassant au lecteur toute sa respiration. Sachez que l’intrigue se termine sur une unhappy end totalement incroyable, aux modalités que nous qualifierions de nos jours de « complotante ». Bonne lecture quand même. Alain Dagnez. Voir moins Alain Letombe/Dagnez - Le 13 février 2021 à 09:58
    Ce qu'il faut de nuit |

    Ce qu'il faut de nuit Petitmangin, Laurent

    Ce qu'il faut de nuit. Laurent Petitmangin. 5/5 Une triste histoire. Il n’est pas besoin d’écrire de longues sommes pour écrire des livres épatants. C’est ici le cas. Nous sommes dans l’Est de la ... Voir plus Une triste histoire. Il n’est pas besoin d’écrire de longues sommes pour écrire des livres épatants. C’est ici le cas. Nous sommes dans l’Est de la France, dans une région où la vie est rendue difficile par les conditions de l’existence. Une petite famille, dont la maman a été sortie de son histoire pour cause de crabe aigu, survit à la douleur de la perte. Le père, narrateur, et se deux fils. Le chargé de famille travaille sur les caténaires de la Société des Chemins de Fer Français. Le premier fils, Fus de son surnom, fait des études jusqu’en IUT et le second vise un peu plus haut. Le père est engagé politiquement; à gauche. Fus pratique le football localement. Le père se demande si Fus n’a pas de mauvaises fréquentations sur le bord des extrêmes. L’histoire se complique quand Fus est retrouvé blessé pour une altercation avec d’autres jeunes de tendance opposée. Hôpital , soins longs, sortie jusqu’à l’irréparable. Le père- narrateur nous prend par le coeur pour décrire sa douleur de l’accompagnement de son fils qu’il aide à traverser les déboires sanitaires puis, hélas! Judiciaires. C’est décrit dans une ambiance lourde, triste, tendre qui parle à nos émotions les plus personnelles. Le père ne pleure pas, nous non plus mais nous avons la gorge nouée jusqu’au bout du livre. On n’est pas obligé de faire long pour faire bon: ce livre en est l’illustration. Alain Dagnez. Voir moins Alain Letombe/Dagnez - Le 12 février 2021 à 17:20
    Nous sommes les chardons |

    Nous sommes les chardons Sabot, Antonin

    Nous sommes les chardons 5/5 Digne de Giono, on se laisse emporter par ce récit qui dit si bien la symbiose entre l'homme et la nature quand il accepte d'y vivre. Beau et fort, un... Voir plus Digne de Giono, on se laisse emporter par ce récit qui dit si bien la symbiose entre l'homme et la nature quand il accepte d'y vivre. Beau et fort, un hommage aussi à ceux qui retourne à la terre. Un regard distancié sur notre environnement citadin. Prix plus que mérité Voir moins catherine F - Le 10 février 2021 à 19:25
    Sauvage |

    Sauvage Bradbury, Jamey

    Un premier roman envoutant. 5/5 Les éditions Gallmeister, avec leur magnifique couverture, nous invitent à un voyage étonnant, qui nous happe dans cette Amérique sauvage. Sophie DV - Le 22 janvier 2021 à 09:06
    A Perfect Day : un jour comme un autre / Fernando Leon de aranoa, réal. |

    A Perfect Day : un jour comme un autre / Fernando Leon de aranoa, réal. Leon de aranoa, Fernando. Réalisateur de film. Scénariste

    Poignant mais drôle... 5/5 Alors que la guerre des Balkans est finie, des humanitaires (Benicio del Toro, Tim Robbins et Mélanie Thierry) doivent s'occuper d'un puits obstrué pa... Voir plus Alors que la guerre des Balkans est finie, des humanitaires (Benicio del Toro, Tim Robbins et Mélanie Thierry) doivent s'occuper d'un puits obstrué par... un cadavre. S'ensuit la quête d'une satanée corde à travers les paysages, les villages abandonnés. On se rend compte de ce que la guerre a laissé derrière elle, mais ces travailleurs ont le cœur bien accroché et heureusement, beaucoup d'humour et d'espoir. Un magnifique film ! Voir moins DESMARET - Le 15 janvier 2021 à 14:51
    Le Manège des erreurs |

    Le Manège des erreurs CAMILLERI, Andrea. Auteur

    Le manège des erreurs 5/5 Un polar plein d'humour détendant tout en vous accrochant à l'enquête catherine FREYRIA - Le 14 janvier 2021 à 19:03
    Gorilla Girl |

    Gorilla Girl Schmauch, Anne

    un roman vibrant qui nous fait passer du rire aux larmes. 5/5 Le portrait percutant d'une jeunesse de l'époque, qui cherche, doute et ne veut pas passer à côté de sa vie Sophie DV - Le 07 janvier 2021 à 08:45
    La Neuvième Tombe |

    La Neuvième Tombe Berg, Caroline. Contributeur

    Un polar glacial et glaçant 4/5 Une intrigue haletante , à mi-chemin entre la Suède et le Danemark, des meurtres terrifiants, des personnages complexes et attachants, bref tous les i... Voir plus Une intrigue haletante , à mi-chemin entre la Suède et le Danemark, des meurtres terrifiants, des personnages complexes et attachants, bref tous les ingrédients d'un excellent polar nordique. Voir moins Gaëlle Vasseur - Le 03 janvier 2021 à 11:10
    1984 |

    1984 Orwell, George

    1984 4/5 Un autre pays. Winston Smith est le héros de ce roman très particulier. Il habite l’Océania, et travaille au ministère des Archives. Dans ce pays imag... Voir plus Un autre pays. Winston Smith est le héros de ce roman très particulier. Il habite l’Océania, et travaille au ministère des Archives. Dans ce pays imaginaire, les télécrans veillent et surveillent tout, partout. C’est le règne de Big Brother. La Police de la Pensée aide chacun à savoir ce qu’il doit… penser. Les mots ont perdu leurs sens habituels ; plus particulièrement il faut les entendre par leurs contraires ; ainsi, la guerre, c’est la paix, l’amour, c’est la haine, la liberté, c’est l’esclavage, l’ignorance, c’est la force. On appelle cela la novlangue, pour laquelle on a récrit un dictionnaire à usage collectif. Les habitants se doivent d’accepter deux vérités contradictoires. L’Histoire ne raconte plus les faits tels qu’il se sont passés mais comme on doit les comprendre dorénavant. Parfois, des personnes disparaissent définitivement sans qu’on sache où elles se trouvent. Des bombardements écrasent toute velléité de mutinerie. Tout est sous contrôle : le langage, la citoyenneté, la population. Sous ce ciel bien obscur, Winston fait la connaissance de Julia. Ils se rencontrent en toute discrétion. Ils vivent de beaux moments d’amour à l’écart des yeux et des dénonciateurs. On les arrête pour leur faire vivre séparément un lavage de cerveaux d’où ils ressortiront , « amoureux » de Big Brother, qui triomphe. Publié en 1949, l’auteur George Orwell, décrit un monde qui pourrait advenir si on n’y prend pas garde. Il n’est pas nécessaire d’extrapoler tant que cela pour se demander si, à l’occasion d’une grave crise, sanitaire par exemple, un pouvoir mal inspiré, ne pourrait pas en arriver à ce genre d’extrémités. Quelque chose me dit que la question n’est pas si dépourvue de pertinence. "Les deux buts du Parti sont de conquérir toute la surface de la terre et d'éteindre une fois pour toute les possibilités d'une pensée indépendante " Alain Dagnez. Voir moins Alain Dagnez - Le 12 décembre 2020 à 09:50
    L' anomalie : roman / Hervé Le Tellier |

    L' anomalie : roman / Hervé Le Tellier Le Tellier, Hervé (1957-....). Auteur

    L'Anomalie d'Hervé Le Tellier 4/5 Prix Goncourt 2020 On connaît tous l’engouement que provoque l’annonce des Prix Littéraires pour les prêts des ouvrages primés. Pour une fois, j’ai cé... Voir plus Prix Goncourt 2020 On connaît tous l’engouement que provoque l’annonce des Prix Littéraires pour les prêts des ouvrages primés. Pour une fois, j’ai cédé aux attraits du Prix Goncourt 2020… une belle surprise ! Un avion s’est posé deux fois, au même endroit, après avoir vécu la même traversée mouvementée, mais avec un décalage de 106 jours… Les deux premières parties nous happent très vite dans les destins croisés des passagers et de l’équipage de ce vol Air France 006. Les adeptes de Dune (F. HERBERT), d’Interstellar (NOLAN) ou encore de Star Trek ne renieront pas le protocole 42 et ses implications… La troisième partie est plus déstabilisante, parfois un peu alambiquée, mais bon l’ensemble se tient. Imaginez qu’une faille « temporelle » provoque un évènement insensé autour duquel se penchent politiques, scientifiques, agences de sécurité et prosélytistes de tous bords… qu’une seconde chance vous soit offerte, que feriez-vous ? « Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension ». Le style totalement addictif conduit à dévorer le livre d’une traite… vous êtes prévenus… Voir moins Annie LELEU - Le 02 décembre 2020 à 17:00
    L'anomalie |

    L'anomalie Le Tellier, Hervé

    L'anomalie d'Hervé Le Tellier Gallimard 4/5 Prix Goncourt 2020 On connaît tous l’engouement que provoque l’annonce des Prix Littéraires pour les prêts des ouvrages primés. Pour une fois, j’ai cé... Voir plus Prix Goncourt 2020 On connaît tous l’engouement que provoque l’annonce des Prix Littéraires pour les prêts des ouvrages primés. Pour une fois, j’ai cédé aux attraits du Prix Goncourt 2020… une belle surprise ! Un avion s’est posé au même endroit, après avoir vécu la même traversée mouvementée, mais avec un décalage de 106 jours… Les deux premières parties nous happent très vite dans les destins croisés des passagers et de l’équipage de ce vol Air France 006. Les adeptes de Dune (F. HERBERT), d’Interstellar (NOLAN) ou encore de Star Trek ne renieront pas le protocole 42 et ses implications… La troisième partie est plus déstabilisante, parfois un peu alambiquée, mais bon l’ensemble se tient. Imaginez qu’une faille « temporelle » provoque un évènement insensé autour duquel se penchent politiques, scientifiques, agences de sécurité et prosélytistes de tous bords… qu’une seconde chance vous soit offerte, que feriez-vous ? « Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension ». Le style totalement addictif conduit à dévorer le livre d’une traite… vous êtes prévenus… Voir moins Annie LELEU - Le 02 décembre 2020 à 16:54
    Chasseur de monstres 2 |

    Chasseur de monstres 2 Hui, Raman (Réalisateur)

    Top 5/5 Les enfants ont adoré ! 66227 - Le 22 novembre 2020 à 19:18
    Le Sans Dieu |

    Le Sans Dieu Caille-Bastide, Virginie

    Divertissant 5/5 Excellente surprise pour cet ouvrage. L'aventure est au rendez-vous et votre esprit vagabonde. Amandine SAUVAGE - Le 18 novembre 2020 à 23:19
    Un tournant de la vie |

    Un tournant de la vie Angot, Christine

    Sans intérêt 1/5 Très déçu par ce roman. D'une telle vacuité. J'ai eu l'impression de lire une adaptation de série B... La fin arrive comme un cheveu dans la soupe, gr... Voir plus Très déçu par ce roman. D'une telle vacuité. J'ai eu l'impression de lire une adaptation de série B... La fin arrive comme un cheveu dans la soupe, grossièrement ficelée. Voir moins AS - Le 18 novembre 2020 à 23:16
    Le Signal |

    Le Signal Chattam, Maxime. Auteur

    Haletant 5/5 Ce gros thriller traite du surnaturel qui non seulement effraie mais blesse et tue adultes et enfants. EDOUARD BLASZYNSKI - Le 11 novembre 2020 à 09:09
    Ce que l'homme a cru voir |

    Ce que l'homme a cru voir Battistella, Gautier. Auteur

    Histoire d'une vie 3/5 Fuir le mensonge peut-il rendre un jour heureux ? EDOUARD BLASZYNSKI - Le 29 octobre 2020 à 08:32
    Persona |

    Persona Girardeau, Maxime. Auteur

    Le pouvoir 4/5 Quelles sont les limites du pouvoir d'un être humain sur un autre être humain ? La vengeance peut-elle être légitime ? La fin du roman est trop brutal... Voir plus Quelles sont les limites du pouvoir d'un être humain sur un autre être humain ? La vengeance peut-elle être légitime ? La fin du roman est trop brutale... Voir moins EDOUARD BLASZYNSKI - Le 29 octobre 2020 à 08:32
    Mississippi Solo |

    Mississippi Solo Harris, Eddy L.

    Mission solo 3/5 Récit alerte et vivant du souhait de réaliser un désir profond, un peu comme le pèlerin, c'est un homme qui remonte le cours du fleuve et de ses racin... Voir plus Récit alerte et vivant du souhait de réaliser un désir profond, un peu comme le pèlerin, c'est un homme qui remonte le cours du fleuve et de ses racines... Voir moins CF - Le 19 octobre 2020 à 19:55
    Le consentement |

    Le consentement Springora, Vanessa. Auteur

    Le consentement de Vanessa Springora 4/5 "Qui a peur du grand méchant loup» (Comptine). Il fut un temps où la pédophilie, après les années 68, avait pignon sur rue. Ce récit, dont tout le mon... Voir plus "Qui a peur du grand méchant loup» (Comptine). Il fut un temps où la pédophilie, après les années 68, avait pignon sur rue. Ce récit, dont tout le monde a entendu parler, narre l’histoire de cette ancienne petite jeune fille séduite par une célébrité du Gotha littéraire de l’époque. G. Alias Gabriel Mazneff en est le «héros» négatif. Vanessa, en manque de repères, dans un contexte de pauvreté affective - un père absent, qui n’est pas à la hauteur et une mère, qui multiplie les amants - est seule face au prédateur sexuel, rencontré dans un dîner où il brille. Etoile frelatée. Il la charme d’abord par des poèmes et des compliments puis par des goûters où ça bascule, forcément. La relation sexuelle de domination, déguisée en amour absolu, s’installe durablement. Bien sûr, cet homme est célèbre ; bien sûr, il a beaucoup de charme ; bien sûr, il est au sommet de sa gloire. Il ose tout. Elle l’admire absolument. Eperdument. On se dit qu’elle va s’enfuir et dénoncer, ce que d’autres auraient sans doute fait. Elle se trouve prisonnière du pédophile, des facilités de l’époque et de l’abandon parental. Progressivement, elle se rend compte du piège et tente de s’en extirper ; elle y parvient avec peine quand elle se rend compte qu’elle n’est pas seule dans la liste des enfants que G. conquiert. Son vieil amant fait de fréquents voyages en Asie à la recherche de jeunes proies exotiques. Alors, elle met fin à cette relation. Il revient à la charge, sans succès, usant de son charme pervers. Cette toute jeune femme passera des années à se «reconstruire» tant les dommages l’ont détruite et tant les dégâts sont immenses. Le lecteur reste pantois, la tête pleine d’interrogations. Est-il possible qu’une enfant de 14 ans ait été abandonnée à son sort, sans que les parents, quelques séparés qu’ils fussent ne soient intervenus ? Comment cela fut possible qu’une époque comme celle-ci ait pu accepter médiatiquement, judiciairement que cela soit ? Pour s’en rendre compte, il suffit de revoir l’émission de Bernard Pivot, «Apostrophes» pendant laquelle Gabriel Mazneff a pu évoquer son appétit pour les jeunes enfants, sans que personne dans un public rigolard, ne réagisse. Si, une seule, l’auteure canadienne, Denise Bombardier, elle-même victime, dont on se gaussera en direct et en différé. Ce «roman» a trois vertus: dénoncer les moeurs acceptées d’une époque pas si révolue, éduquer les parents sur leurs devoirs de surveillance et, enfin, servir de guide aux jeunes adolescentes sur la nature parfois trompeuse de leurs sentiments naissants. Leur apprendre à ne pas suivre le grand méchant loup, les yeux fermés. Alain Dagnez. Voir moins Alain Dagnez - Le 17 octobre 2020 à 15:27
    Formation d'élite |

    Formation d'élite Child, Lee. Auteur

    Formation d'Elite 2/5 Déçu par ce récit manquant d'action... Beaucoup de descriptions inutiles. Lee Child tente malencontreusement de livrer un récit bien loin des premiers... Voir plus Déçu par ce récit manquant d'action... Beaucoup de descriptions inutiles. Lee Child tente malencontreusement de livrer un récit bien loin des premiers romans qu'il a publiés... à éviter ! Voir moins PHILIPPE WARTELLE - Le 24 septembre 2020 à 17:44