Le Nouveau

Livre numérique

Chevalier, Tracy | Fauquemberg, David

Edité par Phébus. Paris - 2019

Dans les années 1970, Osei Kokote, 11 ans, fils d'un diplomate ghanéen, effectue sa rentrée dans une école de Washington D.C. Seul garçon noir de sa classe, il rencontre Dee, la fille la plus populaire de l'école, qui s'intéresse à lui. Ian, le troisième membre de ce triangle amoureux d'école primaire, n'admet pas cette relation naissante. Une évocation du racisme dans les Etats-Unis de l'époque. ©Electre 2019

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

La jeune fille à la perle | Chevalier, Tracy

La jeune fille à la perle

Livre numérique | Chevalier, Tracy | 2013

Dans la Delft prospère du XVIIe siècle, l'ordre social est très strict. La jeune Griet, engagée comme servante dans la maison de Vermeer, s'occupe des enfants, endure l'inquiétude de l'épouse et la jalousie d'une intendante acariâ...

Manuel el Negro / David Fauquemberg | Fauquemberg, David (1974-....). Auteur

Manuel el Negro / David Fauquemberg

Livre | Fauquemberg, David (1974-....). Auteur | 2013

Le parcours de Manuel et de son frère Melchior, deux Gitans des faubourgs populaires de Basse-Andalousie, dans leurs carrières de chanteur et de guitariste de flamenco.

Les Sœurs de Blackwater | Hagy, Alyson

Les Sœurs de Blackwater

Livre numérique | Hagy, Alyson | 2020

Dans une Amérique dystopique où la population est décimée par d'étranges fièvres, une femme est la seule personne encore capable de lire, d'écrire et de fabriquer de l'encre et du papier. Comme d'autres, monsieur Hendricks fait ap...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • le nouveau 2/5

    Je pensais être touchée par l'histoire d'Oséi, petit garçon noir, fils de diplomate, victime de racisme, dans les années 70, par ses "camarades" d'école primaire.Pourtant, les manigances des uns, les dialogues futiles des autres , les comportements amoureux des enfants pendant la récré, rien de crédible, aucune émotion ressentie malgré la fin tragique que l'on devine. Quel dommage car tous les ingrédients étaient réunis pour écrire une histoire sensible, une histoire pour débattre du racisme, et réfléchir à d'autres thématiques comme le harcèlement à l'école.

    par carol Le 30 septembre 2019 à 18:02