Le sang des Mirabelles

Livre numérique

de Peretti, Camille. Auteur

Edité par Calmann-Lévy

«  Depuis le début de la cérémonie, la tête légèrement penchée en avant, elle avait gardé les paupières baissées comme l’aurait fait une fiancée soumise, mais son corps criait la roideur et l’orgueil. Malgré son jeune âge, il n’y avait en elle aucune douceur, aucune fragilité, aucune enfance. La parfaite beauté de la jeune fille, sa peau d’une pâleur extrême, ses petites mains jointes en prière, la finesse pointue de ses articulations que l’on devinait sous le lourd manteau vert doublé de fourrure, tout cela était tranchant comme la lame d’une épée.  »Au cœur du Moyen Âge, le destin de deux sœurs en quête d’émancipation à une époque vouant les femmes au silence. Un magnifique voyage dans le temps, qui dépoussière le genre du roman historique.  Camille de Peretti est née en 1980 à Paris. Elle est l’auteur de six romans dont Thornytorinx (prix du Premier roman de Chambéry), et Blonde à forte poitrine (Kero, 2016).

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Le sang des mirabelles. 4/5

    Le rossignol ne fait pas le printemps. Vous avez aimé Romeo et Juliette, Tristan et Iseult ou encore les romans historiques, alors ce roman vous conviendra Il rappelle Robert Merle et sa série des Fortunes de France où la langue de l'époque est utilisée. Ici, l'auteure parle de « remembrance » pour la memoire, de « noise » pour  le bruit et de « puterelle » pour la dame de bonne compagnie. Nous sommes sous le « roi Neuf », autrement dit Saint Louis en partance pour une croisade et les personnages portent tous un surnom: Guillaume est l’Ours, Tancrède, le Dragon et Margaut, ''Araignee", triste personne que celle- ci. Les héroïnes s'appellent Eléonore ou la « Salamandre », et Adélaïde, l’ « Abeille ». Mais ceci ne fait pas une histoire. La voici: Guillaume est l'ami indéfectible de Tancrède. Il épouse Eléonore, fille du Lion. Celle-ci, la nuit des noces, s'éprend  du beau ménestrel, Robbin Rossignol. Parviendra t il à l'enlever? Il évoque tant l'Amour! De son côté, Adélaïde rencontre le juif apothicaire, le Hibou, herborise en sa compagnie et devient savante en pharmacie. Mais elle a troublé involontairement le chapelain, qui, puisqu'il ne l'aura pas, tâchera de lui nuire définitivement. Quant à Margaut, elle lorgne sur la succession de son frère, la méchante femme. Ce qui domine, c'est la condition de ces femmes, frêles mais fortes, belles mais persécutées parce qu'elles séduisent. Sans compter la description sans concession des gens d'église monstres d'intolérance et imbus d'un pouvoir qu'il se sont donné. Des scènes de torture à vous glacer le sang. Décidément, on a passe un moment fort et bon en compagnie de Camille de Peretti. Alain Dagnez.

    par Alain Dagnez Le 08 décembre 2019 à 17:48