Serge Gainsbourg, 30 ans déjà

Parcours culturel | Musique

Jane Birkin | Bruno Bayon | Alain Bashung, Serge Gainsbourg | Sébastien Merlet | Mick Harvey, Serge Gainsbourg | Serge Gainsbourg | Johannes Brahms, Claudio Abbado | Joris,Karl Huysmans | Murielle Szac, Bruno Doucey | François Ravard, Philippe Manoeuvre | Thierry Jousse | Mathieu Sapin

Avant les provocations et les caricatures, Serge Gainsbourg a sorti la variété française du « baloche » en lui injectant le souffle du jazz, le psychédélisme de la pop anglaise, le classicisme des symphonies de Brahms, les rythmiques jamaïcaines, ou encore le beat du funk New Yorkais. Gainsbourg, c’était une vigie qui guettait au loin les terres musicales à explorer. Avec son sens de la mélodie et l’aide d’arrangeurs hors pair, il fabriquait des écrins pour des textes au-dessus desquels flottaient les fantômes de Huysmans, Baudelaire, Rimbaud, Picabia, Nabokov. Art mineur, disait celui dont on célèbre le trentième anniversaire de la mort. Le doute plane encore.

<!-- wp:paragraph --> <p><strong>Gainsbourg a toujours exposé sa vie privée, et bientôt ses fans pourront visiter sa maison comme d’autres vont se recueillir sur la tombe de Jim Morrison au Père-Lachaise.</strong></p> <!-- /wp:paragraph -->

Munkey diaries - 1957-1982

Munkey diaries - 1957-1982

Livre - Livre de poche

Jane Birkin | 2018

C’est une tradition en Angleterre que d’écrire son journal. C’est ce que raconte Jane Birkin pour expliquer qu’elle a commencé à tenir le sien à l’âge de douze ans. L’Anglaise préférée des français raconte qu’elle adressait alors ses lignes à sa peluche Munkey, le singe en peluche qui l’accompagne depuis son enfance, celui qu’elle tient dans ses bras sur la pochette du chef d’œuvre de Gainsbourg "Histoire de Melody Nelson, "et dont elle ne se séparera que pour le glisser dans le cercueil de Serge.

Gainsbourg raconte sa mort

Gainsbourg raconte sa mort

Livre - Grasset

Bruno Bayon | 1981

Fruit d’une intuition géniale et d’une complicité certaine, Bayon – alors figure tutélaire des pages musique du quotidien Libération du temps où celui-ci faisait trembler les attaché.e.s de presse – Bayon, donc, propose à Gainsbourg de raconter sa mort dix ans avant que celle-ci ne frappe à la porte. Un testament surréaliste qui, réédité à la mort de Serge, fera se vendre Libération à plus de 800 000 exemplaires.

<!-- wp:paragraph --> <p><strong>La chanson est peut-être un art mineur, mais chez Gainsbourg elle est curieuse et ne connaît pas de limite.&nbsp;&nbsp;</strong></p> <!-- /wp:paragraph -->

Play blessures

Play blessures

Audio - Barclay

Alain Bashung, Serge Gainsbourg | 1982

Et si le meilleur album de Gainsbourg des années 80 était cet album de Bashung ? La question peut être posée tant la réussite de "Play blessures" est totale. Les deux font la paire, et le fruit des nombreuses nuits passées ensemble est un album d’une radicalité et d’une invention totale. Bashung n’est pas un héritier de Gainsbourg. Sur cet album, c’est son égal.

Le Gainsbook - En studio avec Serge Gainsbourg

Le Gainsbook - En studio avec Serge Gainsbourg

Livre - Seghers

Sébastien Merlet | 2019

Pour qui veut connaître l’histoire vraie de Gainsbourg auteur-compositeur-interprète, du premier titre déposé à la SACEM en 1954 - "Les Amours perdues -," jusqu’aux ébauches de "Christain’s name Cristian", l’album qu’il prévoyait d’enregistrer à la Nouvelle Orléans, "Le Gainsbook "est indispensable. A sa lecture on s’aperçoit que tout est dans ses chansons, celles qu’il chante ou celles qu’il a écrites pour les autres : ses sources d’inspirations, ses complicités (Alain Goraguer, Michel Colombier, Jean-Claude Vannier), ses fantasmes, ses intuitions. Le reste n’est que littérature.

Intoxicated Women

Intoxicated Women

Audio - MUTE

Mick Harvey, Serge Gainsbourg | 2017

Ils sont nombreux ceux qui ont rendu hommage au poinçonneur des Lilas. Mais aucun ne l’a fait comme Mick Harvey - ex compagnon de route de Nick Cave et P.J. Harvey - qui a consacré non pas un, ni deux, ni trois, mais quatre albums à l'homme à la tête de chou. Et en anglais s’il vous plaît : "Intoxicated Man" (1995), "Pink Elephants "deux ans plus tard, et comme un ouvrier qui remet son ouvrage sur le métier, Mick Harvey s’est remis au travail pour publier un troisième album de reprises en 2016, "Delirium Tremens," puis un quatrième, "Intoxicated Women," en 2017. En tout, plus de soixante titres traduits et réarrangés avec, sur certains, la complicité de Bertrand Burgalat. Gonflé et classieux.

Aux armes et caetera

Aux armes et caetera

Audio - Philips

Serge Gainsbourg | 1979

Bien sûr "Le Poinçonneur", bien sûr "Melody Nelson", bien sûr "Bonnie and Clyde", bien sûr "Les Dessous chics", bien sûr… Il n’empêche, bien que souvent méprisé par les puristes, "Aux armes" "et caetera" reste l’album de la bascule, celui qui mettra le feu aux poudres et qui lui offrira la reconnaissance publique qui lui échappait. Avec "Aux armes" la machine s’emballe et des milliers de « p'tits gars' » entrent dans l’œuvre de l’homme à la tête de chou comme d’autres sont entrés dans la carrière... Le plus dadaïste de tous ses albums.

<!-- wp:paragraph --> <p><strong>C’est sur le plateau de Bernard Pivot que Gainsbourg lança, comme une sentence : "« Les arts majeurs demandent une initiation, la chanson est un art mineur »". Ce jour-là, Guy Béart aurait sûrement préféré rester devant son poste.</strong></p> <!-- /wp:paragraph -->

Brahms - Symphonie N°3

Brahms - Symphonie N°3

Audio - Deutsche Grammophon

Johannes Brahms, Claudio Abbado | 1883 - 1990

On connaît la polémique « art mineur – art majeur » que Gainsbourg lança à la tête d’un Guy Béart qui n’en demandait pas tant. Pétri de culture classique, Gainsbourg a toujours revendiqué haut et fort les influences de Chopin, Schoenberg, Bartók, Debussy, et d’autres encore. Pour "Baby Alone in Babylone," Gainsbourg s’appuie sur le 3e mouvement de la symphonie n°3 de Brahms pour composer ce qui reste l’une des plus belles chansons de son répertoire.&nbsp;

À Rebours

À Rebours

Livre - Gallimard - Folio

Joris,Karl Huysmans | 1884

"À Rebours" c’est l’histoire simple d’un antihéros, Jean des Esseintes, qui, après une vie agitée pendant laquelle il a fait l'expérience de tout ce que pouvait lui offrir la société de son temps, se retire dans une maison dans laquelle il a réuni les ouvrages les plus précieux à ses yeux, les objets les plus rares, pour se consacrer à l'oisiveté et à l'étude. Rien d’étonnant donc à ce que Gainsbourg, quand on lui demandait de citer ses auteurs préférés en prose, n’oubliait jamais de citer Huysmans.

Gustave Courbet  non au conformisme

Gustave Courbet non au conformisme

Livre - Actes Sud junior

Murielle Szac, Bruno Doucey | 2019

"&nbsp;« J'étais, quelque part, visionnaire, mais pas assez visionnaire pour être un génie. Un génie c'est un mec qui voit au-delà de sa génération "(...)." Delacroix était un visionnaire, maintenant on le trouve classique, mais c'est faux. Courbet était un visionnaire, il a arrêté la technique du glacis, il a peint "straight". » "Serge Gainsbourg

<!-- wp:paragraph --> <p><strong>D’abord devant la caméra dans des rôles qui ne marqueront pas l’histoire du 7<sup>e</sup> art, c’est derrière le pupitre du compositeur que Gainsbourg ferra briller plus d'une fois son nom au générique.</strong></p> <!-- /wp:paragraph -->

Rappels - Mémoires d’un manager

Rappels - Mémoires d’un manager

Livre -

François Ravard, Philippe Manoeuvre | 2021

Gainsbourg c’est la chanson, mais le cinéma n’est jamais loin. On l’a même vu en jupette dans des peplum ! Il franchit une première fois le pas de la réalisation avec le fameux "Je t’aime moi non plus "(1979)". "François Ravard partage cette même passion du cinéma avec Gainsbourg, et sera - après la séparation du groupe Téléphone dont il fut le cinquième membre - le producteur de "Stan the flasher," la dernière tentative sur grand écran du grand Serge, avec Claude Berri dans le rôle principal. Mais Gainsbourg et Ravard c’est une histoire au long cours. Ils travaillaient même sur un nouveau projet de film avant que…

Gainsbourg Connexion

Gainsbourg Connexion

Audio - France Musique

Thierry Jousse | 2021

"« Trente ans après sa disparition, l’étoile de Serge Gainsbourg est loin d’avoir pâlie. Raison de plus pour redécouvrir son œuvre de compositeur pour le cinéma. » "Thierry Jousse, réalisateur et cinéphile, grand spécialiste ès musiques de film, s’est attelé à fouiller dans l’œuvre de Gainsbourg sur grand écran pour tailler trois émissions d’une heure chacune et diffusées dans son émission Ciné Tempo sur France Musique. On ne remerciera jamais assez l’inventeur du podcast. 

Gainsbourg - Journal d'un tournage

Gainsbourg - Journal d'un tournage

Livre - Delcourt - Shampooing

Mathieu Sapin | 2021

En 2010 sort le film que Joann Sfar consacre à Gainsbourg, un biopic qui n’hésite pas à mélanger les genres. Dix ans plus tard, c’est Mathieu Sapin qui nous en raconte le tournage en bande dessinée. Et la boucle est bouclée. SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZ !

Munkey diaries - 1957-1982

Munkey diaries - 1957-1982

Livre - Livre de poche

Jane Birkin | 2018

C’est une tradition en Angleterre que d’écrire son journal. C’est ce que raconte Jane Birkin pour expliquer qu’elle a commencé à tenir le sien à l’âge de douze ans. L’Anglaise préférée des français raconte qu’elle adressait alors ses lignes à sa peluche Munkey, le singe en peluche qui l’accompagne depuis son enfance, celui qu’elle tient dans ses bras sur la pochette du chef d’œuvre de Gainsbourg "Histoire de Melody Nelson, "et dont elle ne se séparera que pour le glisser dans le cercueil de Serge.

Gainsbourg raconte sa mort

Gainsbourg raconte sa mort

Livre - Grasset

Bruno Bayon | 1981

Fruit d’une intuition géniale et d’une complicité certaine, Bayon – alors figure tutélaire des pages musique du quotidien Libération du temps où celui-ci faisait trembler les attaché.e.s de presse – Bayon, donc, propose à Gainsbourg de raconter sa mort dix ans avant que celle-ci ne frappe à la porte. Un testament surréaliste qui, réédité à la mort de Serge, fera se vendre Libération à plus de 800 000 exemplaires.

Play blessures

Play blessures

Audio - Barclay

Alain Bashung, Serge Gainsbourg | 1982

Et si le meilleur album de Gainsbourg des années 80 était cet album de Bashung ? La question peut être posée tant la réussite de "Play blessures" est totale. Les deux font la paire, et le fruit des nombreuses nuits passées ensemble est un album d’une radicalité et d’une invention totale. Bashung n’est pas un héritier de Gainsbourg. Sur cet album, c’est son égal.

Le Gainsbook - En studio avec Serge Gainsbourg

Le Gainsbook - En studio avec Serge Gainsbourg

Livre - Seghers

Sébastien Merlet | 2019

Pour qui veut connaître l’histoire vraie de Gainsbourg auteur-compositeur-interprète, du premier titre déposé à la SACEM en 1954 - "Les Amours perdues -," jusqu’aux ébauches de "Christain’s name Cristian", l’album qu’il prévoyait d’enregistrer à la Nouvelle Orléans, "Le Gainsbook "est indispensable. A sa lecture on s’aperçoit que tout est dans ses chansons, celles qu’il chante ou celles qu’il a écrites pour les autres : ses sources d’inspirations, ses complicités (Alain Goraguer, Michel Colombier, Jean-Claude Vannier), ses fantasmes, ses intuitions. Le reste n’est que littérature.

Intoxicated Women

Intoxicated Women

Audio - MUTE

Mick Harvey, Serge Gainsbourg | 2017

Ils sont nombreux ceux qui ont rendu hommage au poinçonneur des Lilas. Mais aucun ne l’a fait comme Mick Harvey - ex compagnon de route de Nick Cave et P.J. Harvey - qui a consacré non pas un, ni deux, ni trois, mais quatre albums à l'homme à la tête de chou. Et en anglais s’il vous plaît : "Intoxicated Man" (1995), "Pink Elephants "deux ans plus tard, et comme un ouvrier qui remet son ouvrage sur le métier, Mick Harvey s’est remis au travail pour publier un troisième album de reprises en 2016, "Delirium Tremens," puis un quatrième, "Intoxicated Women," en 2017. En tout, plus de soixante titres traduits et réarrangés avec, sur certains, la complicité de Bertrand Burgalat. Gonflé et classieux.

Aux armes et caetera

Aux armes et caetera

Audio - Philips

Serge Gainsbourg | 1979

Bien sûr "Le Poinçonneur", bien sûr "Melody Nelson", bien sûr "Bonnie and Clyde", bien sûr "Les Dessous chics", bien sûr… Il n’empêche, bien que souvent méprisé par les puristes, "Aux armes" "et caetera" reste l’album de la bascule, celui qui mettra le feu aux poudres et qui lui offrira la reconnaissance publique qui lui échappait. Avec "Aux armes" la machine s’emballe et des milliers de « p'tits gars' » entrent dans l’œuvre de l’homme à la tête de chou comme d’autres sont entrés dans la carrière... Le plus dadaïste de tous ses albums.

Brahms - Symphonie N°3

Brahms - Symphonie N°3

Audio - Deutsche Grammophon

Johannes Brahms, Claudio Abbado | 1883 - 1990

On connaît la polémique « art mineur – art majeur » que Gainsbourg lança à la tête d’un Guy Béart qui n’en demandait pas tant. Pétri de culture classique, Gainsbourg a toujours revendiqué haut et fort les influences de Chopin, Schoenberg, Bartók, Debussy, et d’autres encore. Pour "Baby Alone in Babylone," Gainsbourg s’appuie sur le 3e mouvement de la symphonie n°3 de Brahms pour composer ce qui reste l’une des plus belles chansons de son répertoire.&nbsp;

À Rebours

À Rebours

Livre - Gallimard - Folio

Joris,Karl Huysmans | 1884

"À Rebours" c’est l’histoire simple d’un antihéros, Jean des Esseintes, qui, après une vie agitée pendant laquelle il a fait l'expérience de tout ce que pouvait lui offrir la société de son temps, se retire dans une maison dans laquelle il a réuni les ouvrages les plus précieux à ses yeux, les objets les plus rares, pour se consacrer à l'oisiveté et à l'étude. Rien d’étonnant donc à ce que Gainsbourg, quand on lui demandait de citer ses auteurs préférés en prose, n’oubliait jamais de citer Huysmans.

Gustave Courbet  non au conformisme

Gustave Courbet non au conformisme

Livre - Actes Sud junior

Murielle Szac, Bruno Doucey | 2019

"&nbsp;« J'étais, quelque part, visionnaire, mais pas assez visionnaire pour être un génie. Un génie c'est un mec qui voit au-delà de sa génération "(...)." Delacroix était un visionnaire, maintenant on le trouve classique, mais c'est faux. Courbet était un visionnaire, il a arrêté la technique du glacis, il a peint "straight". » "Serge Gainsbourg

Rappels - Mémoires d’un manager

Rappels - Mémoires d’un manager

Livre -

François Ravard, Philippe Manoeuvre | 2021

Gainsbourg c’est la chanson, mais le cinéma n’est jamais loin. On l’a même vu en jupette dans des peplum ! Il franchit une première fois le pas de la réalisation avec le fameux "Je t’aime moi non plus "(1979)". "François Ravard partage cette même passion du cinéma avec Gainsbourg, et sera - après la séparation du groupe Téléphone dont il fut le cinquième membre - le producteur de "Stan the flasher," la dernière tentative sur grand écran du grand Serge, avec Claude Berri dans le rôle principal. Mais Gainsbourg et Ravard c’est une histoire au long cours. Ils travaillaient même sur un nouveau projet de film avant que…

Gainsbourg Connexion

Gainsbourg Connexion

Audio - France Musique

Thierry Jousse | 2021

"« Trente ans après sa disparition, l’étoile de Serge Gainsbourg est loin d’avoir pâlie. Raison de plus pour redécouvrir son œuvre de compositeur pour le cinéma. » "Thierry Jousse, réalisateur et cinéphile, grand spécialiste ès musiques de film, s’est attelé à fouiller dans l’œuvre de Gainsbourg sur grand écran pour tailler trois émissions d’une heure chacune et diffusées dans son émission Ciné Tempo sur France Musique. On ne remerciera jamais assez l’inventeur du podcast. 

Gainsbourg - Journal d'un tournage

Gainsbourg - Journal d'un tournage

Livre - Delcourt - Shampooing

Mathieu Sapin | 2021

En 2010 sort le film que Joann Sfar consacre à Gainsbourg, un biopic qui n’hésite pas à mélanger les genres. Dix ans plus tard, c’est Mathieu Sapin qui nous en raconte le tournage en bande dessinée. Et la boucle est bouclée. SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZ !

Suggestions

Du même auteur

Best Of 70 | Jane Birkin

Best Of 70

Musique en ligne | Jane Birkin | MusicMe | 2014

35 piste(s)

Boris Vian | Boris Vian

Boris Vian

Parcours culturel | Boris Vian

Avant d’être le nom d’établissements scolaires à travers toute la France, Boris Vian fut écrivain, poète, parolier, chanteur, critique musical, trompettiste de jazz et même directeur artistique d’une maison de disque. Ingénieur f...

Wonder Years, Wonder Music, Vol. 117 | Divers

Wonder Years, Wonder Music, Vol. 117

Album numérique | Divers | MusicMe | 2018

25 piste(s)

Chargement des enrichissements...