L’œil de Capa

Parcours culturel | Expositions

Bernard Lebrun, Michel Lefebvre | Susana Fortes | Patrick Jeudy | Dan Franck | Jean Vautrin | John Steinbeck | Hemingway,Ernest | Alfred Hitchcock | François Maspero | Alt,J | Collectif | Laurent Gervereau | Volker Schlöndorff | André Malraux | Joris Ivens

Robert Capa a probablement été le photo-reporter le plus célèbre du XXème siècle, grâce à ses photos de guerre prises au plus près des combats, conformément à sa devise : « "Si tes photos ne sont pas assez bonnes, c’est que tu n’es pas assez près." » Sa vie tumultueuse – et sa mort, dans l’exercice de son métier – ont fait de lui une sorte d’aventurier héroïque qui inspire encore aujourd’hui nombre d’auteurs de films et de romans. La découverte, il y a quelques années, de sa légendaire « valise mexicaine », contenant des négatifs inédits de la guerre d’Espagne et considérée comme perdue depuis 1939, ajoute un nouveau chapitre au mythe Capa. Ces clichés sont exposés jusqu’au 30 juin 2013, au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme.

De Budapest, où il est né et dont il est chassé pour ses activités politiques, à l’Indochine où il meurt en sautant sur une mine, en passant par Berlin qu’il quitte pour fuir le nazisme ; Paris où il côtoie tous les grands artistes de l’époque à Montparnasse ; la guerre d’Espagne où il perd tragiquement son grand amour ; New York ; le débarquement de juin 1944 et Hollywood où il séduit, entre autres, Ingrid Bergman, la vie de Robert Capa se déroule comme un véritable roman. Intrépide aventurier, homme à femmes, artiste engagé, il a tout du héros de cinéma. Ce n’est donc pas un hasard s’il est le sujet d’au moins deux "biopics" à venir...

Robert Capa : Traces d’une légende

Robert Capa : Traces d’une légende

Livre - La Martinière

Bernard Lebrun, Michel Lefebvre | 2011

Cette biographie luxueuse de Robert Capa permet de mieux comprendre la genèse et l’explosion du talent du photographe en s’attachant à trois périodes fondamentales de sa carrière : son arrivée en France (1933-1935), la construction de sa légende (1935-1939) et sa vie « américaine » (1939-1954). L’ouvrage se distingue par la richesse de ses illustrations : les propres photos de Capa bien sûr, mais aussi des images le montrant au travail, ainsi que ses amis et collègues, et surtout de très belles reproductions de courriers, papiers divers, fac-similés de couvertures et de doubles pages des magazines où paraissaient ses reportages, et d’articles qu’il a lui-même rédigés...

En attendant Robert Capa

En attendant Robert Capa

Livre - 10/18

Susana Fortes | 2012

L’envie d’écrire ce livre est venu à la romancière Susana Fortes en 2008, quand elle a lu l’histoire de la découverte de la « valise mexicaine » dans le "New York Times". Elle s’y attache à romancer l’histoire d’amour entre Robert Capa et Gerda Taro, ajoutant ainsi un nouveau chapitre à la légende. Ce « roman », qui a reçu le prix Fernando Lara en 2009, est devenu un best-seller et a été traduit dans douze langues. Il est actuellement en cours d’adaptation à l’écran par Michael Mann ("Heat", "Collateral", "Public Enemies"). Un autre "biopic" hollywoodien consacré au photographe est également en préparation, réalisé par Paul Andre Williams, alors qu’en France, Yvan Attal envisagerait de consacrer un film aux voyages de Capa en Israël lors de la naissance de cet État en 1948… Bref, Robert Capa est plus que jamais d’actualité !

Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende

Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende

Video - Naïve vision

Patrick Jeudy | 2006

Ce documentaire, qui fait partie d’une série écrite par Gérard Miller (d’autres films sont consacrés à Marilyn Monroe ou Jackie Kennedy !), s’attaque à la légende Capa, en analysant la construction de celle-ci et en ne cherchant pas à gommer la part d’ombre du « héros », dépressif, désœuvré, s’ennuyant loin de la guerre (notamment à Hollywood)… Tout ceci, accompagné de l’éternelle question sur la photo emblématique de la guerre d’Espagne probablement mise en scène, fait que Magnum et Cornell Capa (le frère du photographe, qui veille sur ses œuvres et sa mémoire) ont interdit à Patrick Jeudy d’utiliser les photos de Robert Capa dans son film. Malgré cet écueil qui pourrait sembler insurmontable, grâce à des points de vue originaux et des images d’archives rares, ce documentaire s’avère du plus haut intérêt.

Le Temps des cerises

Le Temps des cerises

Livre - Pocket

Dan Franck - Jean Vautrin | 1991

Les aventures de Boro reporter photographe. Le personnage de Boro, reporter photographe juif hongrois dans le Paris des années trente, est ouvertement inspiré de Robert Capa, magnifiant ainsi à travers une fiction à clés le côté romantique et héroïque de la vie de ce dernier. Huit volumes des aventures de Boro sont parus à ce jour. Dans le premier, "La dame de Berlin", il lutte contre la montée du nazisme armé de son seul Leica, tandis que dans le deuxième, probablement le meilleur, "Le Temps des cerises", il immortalise les débuts de la guerre civile espagnole. À noter que ces romans ont fait l’objet d’adaptations en bande-dessinées, les dessins étant dus à Marc Veber, sous la direction artistique d’Enki Bilal.

Capa rencontre, à l’occasion de ses reportages, nombre d’intellectuels engagés comme lui dans des combats politiques. Pendant la guerre d’Espagne, puis la Seconde Guerre mondiale, il se lie d’amitié avec John Steinbeck, Ernest Hemingway ou Joris Ivens, et travaille avec eux. Plus tard, à Hollywood, celui qui s’est un temps rêvé acteur de cinéma (il en avait le physique), côtoiera de nombreuses personnalités du septième art, dont Alfred Hitchcock et Ingrid Bergman. L’engagement politique, l’amour et les images : un résumé de la vie passionnée de Capa.

Il était une fois une guerre

Il était une fois une guerre

Livre - La Petite Vermillon

John Steinbeck | 1958

John Steinbeck est connu pour ses grands romans sociaux décrivant la vie des petites gens de Californie et du Sud des États-Unis. Mais il fut aussi correspondant de guerre pour le "New York Herald Tribune" en 1943, accompagnant les GIs sur les bases d'Angleterre, les suivant sur les fronts d'Afrique du Nord, avant de débarquer avec eux en Sicile et en Italie. Ces écrits mémorables, différents du reste de son œuvre, témoignent de son talent de journaliste et d'écrivain. Steinbeck et Capa deviennent amis après la guerre – qu’ils ont tous deux suivi en première ligne, chacun de leur côté – et ils partent ensemble en URSS en 1947. De ce voyage naîtra "A Russian Journal", écrit par Steinbeck et illustré par Capa.

Pour qui sonne le glas

Pour qui sonne le glas

Livre - Gallimard

Hemingway,Ernest | 1940

Ernest Hemingway fait partie de ces écrivains qui ont pris fait et cause pour les républicains espagnols en 1936 et se sont rendus sur place. Là, il a rencontré Robert Capa, et une amitié durable s’est nouée entre les deux hommes, faite de respect et d’admiration réciproques, à tel point qu’Hemingway s’est inspiré des photos de Capa pour écrire son fameux roman traitant de la guerre d’Espagne, "Pour qui sonne le glas". On retrouve d’ailleurs quelques photos du grand écrivain dans les tirages exposés de "La Valise mexicaine" (ainsi que des clichés d’autres de ses amis comme John Huston, Ingrid Bergman ou Pablo Picasso).

Fenêtre sur cour

Fenêtre sur cour

Video

Alfred Hitchcock | 1954

Chef-d’œuvre d’Alfred Hitchcock dans lequel James Stewart interprète un photographe cloué sur une chaise roulante qui passe son temps à observer ses voisins et finit par soupçonner l’un d’eux de meurtre. Pour le scénario et les personnages (James Stewart et Grace Kelly qui interprète la fiancée du photographe), Hitchcock s’est inspiré de l’idylle entre Ingrid Bergman et Robert Capa, qu’il a pu observer sur le tournage d’un de ses films précédents, "Les Enchaînés". Ingrid Bergman en était la star, et Robert Capa le photographe de plateau. L’équivalent pour ce dernier du fauteuil roulant ?

C’est en 1934, à Montparnasse, que celui qui s’appelle encore André Friedmann rencontre deux autres émigrés qui vont, comme lui et avec lui, changer leur destin en commençant par changer leur identité... Dawid Szymin devient David Seymour (dit « Chim ») et Gerta Pohorylle se renomme Gerda Taro. Elle sera le grand amour de la vie de Capa. Il lui enseigne la photo et ensemble ils inventent Robert Capa, signant au départ leurs photos communes de ce nouveau patronyme. Le but de ce « personnage » Capa est d’être « riche, célèbre, fascinant et américain »... Friedmann, devenu le seul Capa, y parviendra, quitte à laisser dans l’ombre – malgré lui – ses partenaires des débuts...

En attendant Robert Capa

En attendant Robert Capa

Livre - 10/18

Susana Fortes | 2012

L’envie d’écrire ce livre est venu à la romancière Susana Fortes en 2008, quand elle a lu l’histoire de la découverte de la « valise mexicaine » dans le "New York Times". Elle s’y attache à romancer l’histoire d’amour entre Robert Capa et Gerda Taro, ajoutant ainsi un nouveau chapitre à la légende. Ce « roman », qui a reçu le prix Fernando Lara en 2009, est devenu un best-seller et a été traduit dans douze langues. Il est actuellement en cours d’adaptation à l’écran par Michael Mann ("Heat", "Collateral", "Public Enemies"). Un autre "biopic" hollywoodien consacré au photographe est également en préparation, réalisé par Paul Andre Williams, alors qu’en France, Yvan Attal envisagerait de consacrer un film aux voyages de Capa en Israël lors de la naissance de cet État en 1948… Bref, Robert Capa est plus que jamais d’actualité !

L’ombre d’une photographe Gerda Taro

L’ombre d’une photographe Gerda Taro

Livre - Seuil

François Maspero | 2006

Longtemps, le souvenir de Gerda Taro, tuée le 25 juin 1937 à la veille de ses vingt-sept ans sur la route de Madrid au cours de la guerre d’Espagne, n’a survécu que dans l’ombre de Robert Capa, son compagnon. Taro avait tout appris de Capa en ce qui concernait la photo mais, inversement, elle avait largement participé à l’élaboration de la « légende » Capa, en transformant cet émigré juif un peu bohème en un véritable dandy, et surtout en travaillant avec lui, allant même jusqu’à signer du nom de son homme certaines de ses propres images… Ce livre élégant et touchant redonne enfin la place qu’elle mérite à cette femme à la carrière météorique mais admirable, dessinant au passage un beau portrait de femme des années trente, originale, libre et engagée.

An Awesome Wave

An Awesome Wave

Disque - PIAS

Alt,J | 2012

Alt-J est un groupe anglais de rock indépendant formé en 2007 qui semble vouloir faire revivre certaines grandes heures du rock planant – voire progressif – des années soixante-dix, tout en étant bien d’aujourd’hui comme le prouvent son nom (une touche de clavier d’ordinateur) et son utilisation très moderne de l’électronique. Son premier album, "An Awesome Wave", a été le succès surprise de l’année 2012, notamment auprès d’un jeune public qu’on n’attendait pas forcément sur ce terrain. Alternativement sombre, torturé et élégiaque, l'album se termine sur « Taro », une étonnante chanson racontant de façon cryptique la mort de Robert Capa et invoquant la mémoire de sa compagne, sur une musique étrange aux sonorités indiennes.

En 1947, avec Henri Cartier-Bresson, David Seymour et quelques autres grands photographes, Robert Capa crée Magnum, une coopérative photographique, dans le but de permettre aux photographes de conserver l’intégralité des droits de leurs photos, là où les agences classiques achètent tous les droits, privant ainsi les photographes de tout contrôle sur l’utilisation de leurs œuvres. Révolutionnaire un jour, révolutionnaire toujours... Et ça marche : Magnum est encore aujourd’hui l’une des plus grandes agences photo du monde et surtout l’une des plus respectées !

Magnum Magnum

Magnum Magnum

Livre - La Martinière

Collectif | 2012

De Capa et Cartier-Bresson, ses fondateurs, à Raymond Depardon et des dizaines d’autres, l’agence Magnum gère de façon coopérative – très originale dans ce métier – les œuvres des meilleurs photo-reporters mondiaux de ces soixante dernières années. La collection de photographies de Magnum est donc aujourd’hui impressionnante par sa quantité et sa qualité. C’est dans ce fonds qu’a puisé Brigitte Lardinois, elle-même membre de l’agence, pour sélectionner et critiquer pour cet ouvrage six œuvres de chacun des 69 photographes retenus, des grands maîtres du passé aux nouveaux talents d’aujourd’hui. Elle reprend ainsi la tradition initiale de Magnum où chacun des membres fondateurs éditait tour à tour les clichés des autres.

L’ombre d’une photographe Gerda Taro

L’ombre d’une photographe Gerda Taro

Livre - Seuil

François Maspero | 2006

Longtemps, le souvenir de Gerda Taro, tuée le 25 juin 1937 à la veille de ses vingt-sept ans sur la route de Madrid au cours de la guerre d’Espagne, n’a survécu que dans l’ombre de Robert Capa, son compagnon. Taro avait tout appris de Capa en ce qui concernait la photo mais, inversement, elle avait largement participé à l’élaboration de la « légende » Capa, en transformant cet émigré juif un peu bohème en un véritable dandy, et surtout en travaillant avec lui, allant même jusqu’à signer du nom de son homme certaines de ses propres images… Ce livre élégant et touchant redonne enfin la place qu’elle mérite à cette femme à la carrière météorique mais admirable, dessinant au passage un beau portrait de femme des années trente, originale, libre et engagée.

Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende

Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende

Video - Naïve vision

Patrick Jeudy | 2006

Ce documentaire, qui fait partie d’une série écrite par Gérard Miller (d’autres films sont consacrés à Marilyn Monroe ou Jackie Kennedy !), s’attaque à la légende Capa, en analysant la construction de celle-ci et en ne cherchant pas à gommer la part d’ombre du « héros », dépressif, désœuvré, s’ennuyant loin de la guerre (notamment à Hollywood)… Tout ceci, accompagné de l’éternelle question sur la photo emblématique de la guerre d’Espagne probablement mise en scène, fait que Magnum et Cornell Capa (le frère du photographe, qui veille sur ses œuvres et sa mémoire) ont interdit à Patrick Jeudy d’utiliser les photos de Robert Capa dans son film. Malgré cet écueil qui pourrait sembler insurmontable, grâce à des points de vue originaux et des images d’archives rares, ce documentaire s’avère du plus haut intérêt.

Capa, fervent antifasciste, a bien évidemment couvert la guerre d’Espagne du côté des républicains. Pourtant, un soupçon de mise en scène pèse depuis toujours sur sa plus célèbre photo, la mort d’un milicien fauché par une balle, parue dans "Vu" en septembre 1936. Les historiens débattent encore, sans d’ailleurs que leurs conclusions ne remettent en cause le génie de Capa. Cette affaire et les milliers d’autres photos et reportages « truqués » que le monde des médias a connus depuis nous forcent à nous interroger sur la « véracité » des images qui saturent plus que jamais notre société.

La Valise mexicaine

La Valise mexicaine

Livre - Actes Sud

Collectif | 2011

L’histoire de cette « valise » contenant près de 4500 négatifs de photos de la guerre civile espagnole, prises entre 1936 et 1939 par Robert Capa, Gerda Taro et David Seymour, et retrouvée soixante-dix ans plus tard au Mexique, est à l’image de la vie de Capa : passionnante et rocambolesque. Les tirages de ces clichés exceptionnels, qui ont jeté les bases de la photographie de guerre actuelle et donné ses lettres de noblesse au photo-reportage engagé, font aujourd’hui l’objet d’expositions dans le monde entier. On les retrouve dans ce somptueux catalogue, agrémentés de documents d'époque, de textes et d’analyses critiques rédigés par les meilleurs spécialistes.

Robert Capa : Traces d’une légende

Robert Capa : Traces d’une légende

Livre - La Martinière

Bernard Lebrun, Michel Lefebvre | 2011

Cette biographie luxueuse de Robert Capa permet de mieux comprendre la genèse et l’explosion du talent du photographe en s’attachant à trois périodes fondamentales de sa carrière : son arrivée en France (1933-1935), la construction de sa légende (1935-1939) et sa vie « américaine » (1939-1954). L’ouvrage se distingue par la richesse de ses illustrations : les propres photos de Capa bien sûr, mais aussi des images le montrant au travail, ainsi que ses amis et collègues, et surtout de très belles reproductions de courriers, papiers divers, fac-similés de couvertures et de doubles pages des magazines où paraissaient ses reportages, et d’articles qu’il a lui-même rédigés...

Histoire du visuel au XXème siècle

Histoire du visuel au XXème siècle

Livre - Points Histoire

Laurent Gervereau | 2003

Nouvelle édition remaniée d’un ouvrage sorti en 2000 et titré de façon beaucoup plus explicite "Les images qui mentent". L’auteur, un spécialiste reconnu de l’analyse des images, y passe en revue l’histoire de la vision (nécessairement déformée, que ce soit volontaire ou non) de notre monde à travers ses représentations, de l’affaire Dreyfus au règne d’internet en passant par tous les grands événements du XXème siècle. Un chapitre passionnant (« Les icônes ne parlent pas – guerre et photographie ») revient sur le travail des photo-reporters, et notamment sur les fameuses photos de la guerre d’Espagne prises par Capa et Taro.

Le Faussaire

Le Faussaire

Video - Arte éditions

Volker Schlöndorff | 1981

L’histoire d’un reporter allemand (sobrement interprété par Bruno Ganz) pris dans un conflit qui le dépasse. Au milieu de longues errances dans Beyrouth, des explosions et des cadavres, la vie, bizarrement, continue. Schlöndorff filme d’une certaine façon l’envers de la guerre, le quotidien. Que photographier, que raconter ? Qu’est-ce qui est « vrai » et pour qui ? À son retour, le reporter, qui a côtoyé trafiquants et soldats de tous bords, refuse de vendre ses « informations ». Une belle interrogation sur le métier de reporter de guerre... sans réponse tranchée.

La guerre d’Espagne opposa de 1936 à 1939 le camp des républicains à celui des nationalistes, rebelles putschistes menés par le général Franco. Ces derniers finirent par l’emporter et par établir une dictature qui allait étouffer l’Espagne pendant trente-six ans. Avant cette issue tragique, ce combat fut une véritable bouffée d’espoir pour tous les révolutionnaires de la planète – les républicains étaient soutenus par les communistes, les anarchistes et de nombreux intellectuels du monde entier – ainsi qu’un véritable vivier d’expériences socialistes telle que la collectivisation des terres et des usines.

La Valise mexicaine

La Valise mexicaine

Livre - Actes Sud

Collectif | 2011

L’histoire de cette « valise » contenant près de 4500 négatifs de photos de la guerre civile espagnole, prises entre 1936 et 1939 par Robert Capa, Gerda Taro et David Seymour, et retrouvée soixante-dix ans plus tard au Mexique, est à l’image de la vie de Capa : passionnante et rocambolesque. Les tirages de ces clichés exceptionnels, qui ont jeté les bases de la photographie de guerre actuelle et donné ses lettres de noblesse au photo-reportage engagé, font aujourd’hui l’objet d’expositions dans le monde entier. On les retrouve dans ce somptueux catalogue, agrémentés de documents d'époque, de textes et d’analyses critiques rédigés par les meilleurs spécialistes.

Pour qui sonne le glas

Pour qui sonne le glas

Livre - Gallimard

Hemingway,Ernest | 1940

Ernest Hemingway fait partie de ces écrivains qui ont pris fait et cause pour les républicains espagnols en 1936 et se sont rendus sur place. Là, il a rencontré Robert Capa, et une amitié durable s’est nouée entre les deux hommes, faite de respect et d’admiration réciproques, à tel point qu’Hemingway s’est inspiré des photos de Capa pour écrire son fameux roman traitant de la guerre d’Espagne, "Pour qui sonne le glas". On retrouve d’ailleurs quelques photos du grand écrivain dans les tirages exposés de "La Valise mexicaine" (ainsi que des clichés d’autres de ses amis comme John Huston, Ingrid Bergman ou Pablo Picasso).

L’espoir

L’espoir

Livre - Folio

André Malraux | 1938

André Malraux combat en 1936-1937 aux côtés des républicains espagnols, comme tant d’autres militants antifascistes dégoûtés par le refus de la France et de la Grande-Bretagne de rompre le pacte de non-intervention en fournissant des armes aux républicains loyalistes, alors qu’Hitler et Mussolini arment ouvertement les troupes de Franco... Son engagement le conduit à écrire "L'Espoir", publié en décembre 1937, et à en tourner une adaptation filmée "Espoir, sierra de Teruel" en 1938. Quand il le termine, l'année suivante, il n'y a plus aucun « espoir » pour les loyalistes ! Ce film, à la fois poétique et politique, devient un requiem pour l'Espagne républicaine. Sa sortie en salle est bien évidemment interdite à la suite d'une demande faite à Édouard Daladier par Philippe Pétain, ambassadeur auprès de Franco... Il ne sortira sur les écrans qu’en 1945.

Joris Ivens, cinéaste du monde vol. 2

Joris Ivens, cinéaste du monde vol. 2

Video - Arte éditions

Joris Ivens | 2012

Ce célèbre documentariste a croisé la route de Robert Capa à plusieurs reprises. Pendant la guerre d’Espagne bien entendu, où il tourne "Terre d’Espagne", en 1937, un magnifique film en noir et blanc montrant à la fois les combats et la collectivisation des terres par les républicains, dont le commentaire est écrit et dit par Ernest Hemingway. Et pendant la guerre sino-japonaise, un autre grand conflit couvert par Capa, qui travaille cette fois comme premier assistant sur le film d’Ivens, "Les 400 millions" (1938). Ce cinéma comme on n’en fait plus vraiment, prenant, lent et majestueux, est un parfait complément aux photos de Robert Capa sur le même sujet.

Le véritable reporter photo se doit d’être au cœur de l’action, quitte à mettre sa vie en danger. Capa, qui connaissait la peur mais réussissait à la dominer pour prendre des clichés hallucinants, trouvera la mort en sautant sur une mine en Indochine en 1954. En 1937, Gerda Taro, sa compagne, avait déjà perdu la vie pendant la guerre d’Espagne… Depuis, de nombreux photographes et reporters sont ainsi morts dans l’exercice de leur métier, à l’image du célèbre photographe Larry Burrows au Vietnam en 1971, ou du français Olivier Voisin, mortellement blessé en Syrie au début de l’année 2013.

Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende

Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende

Video - Naïve vision

Patrick Jeudy | 2006

Ce documentaire, qui fait partie d’une série écrite par Gérard Miller (d’autres films sont consacrés à Marilyn Monroe ou Jackie Kennedy !), s’attaque à la légende Capa, en analysant la construction de celle-ci et en ne cherchant pas à gommer la part d’ombre du « héros », dépressif, désœuvré, s’ennuyant loin de la guerre (notamment à Hollywood)… Tout ceci, accompagné de l’éternelle question sur la photo emblématique de la guerre d’Espagne probablement mise en scène, fait que Magnum et Cornell Capa (le frère du photographe, qui veille sur ses œuvres et sa mémoire) ont interdit à Patrick Jeudy d’utiliser les photos de Robert Capa dans son film. Malgré cet écueil qui pourrait sembler insurmontable, grâce à des points de vue originaux et des images d’archives rares, ce documentaire s’avère du plus haut intérêt.

Le Faussaire

Le Faussaire

Video - Arte éditions

Volker Schlöndorff | 1981

L’histoire d’un reporter allemand (sobrement interprété par Bruno Ganz) pris dans un conflit qui le dépasse. Au milieu de longues errances dans Beyrouth, des explosions et des cadavres, la vie, bizarrement, continue. Schlöndorff filme d’une certaine façon l’envers de la guerre, le quotidien. Que photographier, que raconter ? Qu’est-ce qui est « vrai » et pour qui ? À son retour, le reporter, qui a côtoyé trafiquants et soldats de tous bords, refuse de vendre ses « informations ». Une belle interrogation sur le métier de reporter de guerre... sans réponse tranchée.

Joris Ivens, cinéaste du monde vol. 2

Joris Ivens, cinéaste du monde vol. 2

Video - Arte éditions

Joris Ivens | 2012

Ce célèbre documentariste a croisé la route de Robert Capa à plusieurs reprises. Pendant la guerre d’Espagne bien entendu, où il tourne "Terre d’Espagne", en 1937, un magnifique film en noir et blanc montrant à la fois les combats et la collectivisation des terres par les républicains, dont le commentaire est écrit et dit par Ernest Hemingway. Et pendant la guerre sino-japonaise, un autre grand conflit couvert par Capa, qui travaille cette fois comme premier assistant sur le film d’Ivens, "Les 400 millions" (1938). Ce cinéma comme on n’en fait plus vraiment, prenant, lent et majestueux, est un parfait complément aux photos de Robert Capa sur le même sujet.

Robert Capa : Traces d’une légende

Robert Capa : Traces d’une légende

Livre - La Martinière

Bernard Lebrun, Michel Lefebvre | 2011

Cette biographie luxueuse de Robert Capa permet de mieux comprendre la genèse et l’explosion du talent du photographe en s’attachant à trois périodes fondamentales de sa carrière : son arrivée en France (1933-1935), la construction de sa légende (1935-1939) et sa vie « américaine » (1939-1954). L’ouvrage se distingue par la richesse de ses illustrations : les propres photos de Capa bien sûr, mais aussi des images le montrant au travail, ainsi que ses amis et collègues, et surtout de très belles reproductions de courriers, papiers divers, fac-similés de couvertures et de doubles pages des magazines où paraissaient ses reportages, et d’articles qu’il a lui-même rédigés...

En attendant Robert Capa

En attendant Robert Capa

Livre - 10/18

Susana Fortes | 2012

L’envie d’écrire ce livre est venu à la romancière Susana Fortes en 2008, quand elle a lu l’histoire de la découverte de la « valise mexicaine » dans le "New York Times". Elle s’y attache à romancer l’histoire d’amour entre Robert Capa et Gerda Taro, ajoutant ainsi un nouveau chapitre à la légende. Ce « roman », qui a reçu le prix Fernando Lara en 2009, est devenu un best-seller et a été traduit dans douze langues. Il est actuellement en cours d’adaptation à l’écran par Michael Mann ("Heat", "Collateral", "Public Enemies"). Un autre "biopic" hollywoodien consacré au photographe est également en préparation, réalisé par Paul Andre Williams, alors qu’en France, Yvan Attal envisagerait de consacrer un film aux voyages de Capa en Israël lors de la naissance de cet État en 1948… Bref, Robert Capa est plus que jamais d’actualité !

Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende

Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende

Video - Naïve vision

Patrick Jeudy | 2006

Ce documentaire, qui fait partie d’une série écrite par Gérard Miller (d’autres films sont consacrés à Marilyn Monroe ou Jackie Kennedy !), s’attaque à la légende Capa, en analysant la construction de celle-ci et en ne cherchant pas à gommer la part d’ombre du « héros », dépressif, désœuvré, s’ennuyant loin de la guerre (notamment à Hollywood)… Tout ceci, accompagné de l’éternelle question sur la photo emblématique de la guerre d’Espagne probablement mise en scène, fait que Magnum et Cornell Capa (le frère du photographe, qui veille sur ses œuvres et sa mémoire) ont interdit à Patrick Jeudy d’utiliser les photos de Robert Capa dans son film. Malgré cet écueil qui pourrait sembler insurmontable, grâce à des points de vue originaux et des images d’archives rares, ce documentaire s’avère du plus haut intérêt.

Le Temps des cerises

Le Temps des cerises

Livre - Pocket

Dan Franck - Jean Vautrin | 1991

Les aventures de Boro reporter photographe. Le personnage de Boro, reporter photographe juif hongrois dans le Paris des années trente, est ouvertement inspiré de Robert Capa, magnifiant ainsi à travers une fiction à clés le côté romantique et héroïque de la vie de ce dernier. Huit volumes des aventures de Boro sont parus à ce jour. Dans le premier, "La dame de Berlin", il lutte contre la montée du nazisme armé de son seul Leica, tandis que dans le deuxième, probablement le meilleur, "Le Temps des cerises", il immortalise les débuts de la guerre civile espagnole. À noter que ces romans ont fait l’objet d’adaptations en bande-dessinées, les dessins étant dus à Marc Veber, sous la direction artistique d’Enki Bilal.

Il était une fois une guerre

Il était une fois une guerre

Livre - La Petite Vermillon

John Steinbeck | 1958

John Steinbeck est connu pour ses grands romans sociaux décrivant la vie des petites gens de Californie et du Sud des États-Unis. Mais il fut aussi correspondant de guerre pour le "New York Herald Tribune" en 1943, accompagnant les GIs sur les bases d'Angleterre, les suivant sur les fronts d'Afrique du Nord, avant de débarquer avec eux en Sicile et en Italie. Ces écrits mémorables, différents du reste de son œuvre, témoignent de son talent de journaliste et d'écrivain. Steinbeck et Capa deviennent amis après la guerre – qu’ils ont tous deux suivi en première ligne, chacun de leur côté – et ils partent ensemble en URSS en 1947. De ce voyage naîtra "A Russian Journal", écrit par Steinbeck et illustré par Capa.

Pour qui sonne le glas

Pour qui sonne le glas

Livre - Gallimard

Hemingway,Ernest | 1940

Ernest Hemingway fait partie de ces écrivains qui ont pris fait et cause pour les républicains espagnols en 1936 et se sont rendus sur place. Là, il a rencontré Robert Capa, et une amitié durable s’est nouée entre les deux hommes, faite de respect et d’admiration réciproques, à tel point qu’Hemingway s’est inspiré des photos de Capa pour écrire son fameux roman traitant de la guerre d’Espagne, "Pour qui sonne le glas". On retrouve d’ailleurs quelques photos du grand écrivain dans les tirages exposés de "La Valise mexicaine" (ainsi que des clichés d’autres de ses amis comme John Huston, Ingrid Bergman ou Pablo Picasso).

Fenêtre sur cour

Fenêtre sur cour

Video

Alfred Hitchcock | 1954

Chef-d’œuvre d’Alfred Hitchcock dans lequel James Stewart interprète un photographe cloué sur une chaise roulante qui passe son temps à observer ses voisins et finit par soupçonner l’un d’eux de meurtre. Pour le scénario et les personnages (James Stewart et Grace Kelly qui interprète la fiancée du photographe), Hitchcock s’est inspiré de l’idylle entre Ingrid Bergman et Robert Capa, qu’il a pu observer sur le tournage d’un de ses films précédents, "Les Enchaînés". Ingrid Bergman en était la star, et Robert Capa le photographe de plateau. L’équivalent pour ce dernier du fauteuil roulant ?

L’ombre d’une photographe Gerda Taro

L’ombre d’une photographe Gerda Taro

Livre - Seuil

François Maspero | 2006

Longtemps, le souvenir de Gerda Taro, tuée le 25 juin 1937 à la veille de ses vingt-sept ans sur la route de Madrid au cours de la guerre d’Espagne, n’a survécu que dans l’ombre de Robert Capa, son compagnon. Taro avait tout appris de Capa en ce qui concernait la photo mais, inversement, elle avait largement participé à l’élaboration de la « légende » Capa, en transformant cet émigré juif un peu bohème en un véritable dandy, et surtout en travaillant avec lui, allant même jusqu’à signer du nom de son homme certaines de ses propres images… Ce livre élégant et touchant redonne enfin la place qu’elle mérite à cette femme à la carrière météorique mais admirable, dessinant au passage un beau portrait de femme des années trente, originale, libre et engagée.

An Awesome Wave

An Awesome Wave

Disque - PIAS

Alt,J | 2012

Alt-J est un groupe anglais de rock indépendant formé en 2007 qui semble vouloir faire revivre certaines grandes heures du rock planant – voire progressif – des années soixante-dix, tout en étant bien d’aujourd’hui comme le prouvent son nom (une touche de clavier d’ordinateur) et son utilisation très moderne de l’électronique. Son premier album, "An Awesome Wave", a été le succès surprise de l’année 2012, notamment auprès d’un jeune public qu’on n’attendait pas forcément sur ce terrain. Alternativement sombre, torturé et élégiaque, l'album se termine sur « Taro », une étonnante chanson racontant de façon cryptique la mort de Robert Capa et invoquant la mémoire de sa compagne, sur une musique étrange aux sonorités indiennes.

Magnum Magnum

Magnum Magnum

Livre - La Martinière

Collectif | 2012

De Capa et Cartier-Bresson, ses fondateurs, à Raymond Depardon et des dizaines d’autres, l’agence Magnum gère de façon coopérative – très originale dans ce métier – les œuvres des meilleurs photo-reporters mondiaux de ces soixante dernières années. La collection de photographies de Magnum est donc aujourd’hui impressionnante par sa quantité et sa qualité. C’est dans ce fonds qu’a puisé Brigitte Lardinois, elle-même membre de l’agence, pour sélectionner et critiquer pour cet ouvrage six œuvres de chacun des 69 photographes retenus, des grands maîtres du passé aux nouveaux talents d’aujourd’hui. Elle reprend ainsi la tradition initiale de Magnum où chacun des membres fondateurs éditait tour à tour les clichés des autres.

La Valise mexicaine

La Valise mexicaine

Livre - Actes Sud

Collectif | 2011

L’histoire de cette « valise » contenant près de 4500 négatifs de photos de la guerre civile espagnole, prises entre 1936 et 1939 par Robert Capa, Gerda Taro et David Seymour, et retrouvée soixante-dix ans plus tard au Mexique, est à l’image de la vie de Capa : passionnante et rocambolesque. Les tirages de ces clichés exceptionnels, qui ont jeté les bases de la photographie de guerre actuelle et donné ses lettres de noblesse au photo-reportage engagé, font aujourd’hui l’objet d’expositions dans le monde entier. On les retrouve dans ce somptueux catalogue, agrémentés de documents d'époque, de textes et d’analyses critiques rédigés par les meilleurs spécialistes.

Histoire du visuel au XXème siècle

Histoire du visuel au XXème siècle

Livre - Points Histoire

Laurent Gervereau | 2003

Nouvelle édition remaniée d’un ouvrage sorti en 2000 et titré de façon beaucoup plus explicite "Les images qui mentent". L’auteur, un spécialiste reconnu de l’analyse des images, y passe en revue l’histoire de la vision (nécessairement déformée, que ce soit volontaire ou non) de notre monde à travers ses représentations, de l’affaire Dreyfus au règne d’internet en passant par tous les grands événements du XXème siècle. Un chapitre passionnant (« Les icônes ne parlent pas – guerre et photographie ») revient sur le travail des photo-reporters, et notamment sur les fameuses photos de la guerre d’Espagne prises par Capa et Taro.

Le Faussaire

Le Faussaire

Video - Arte éditions

Volker Schlöndorff | 1981

L’histoire d’un reporter allemand (sobrement interprété par Bruno Ganz) pris dans un conflit qui le dépasse. Au milieu de longues errances dans Beyrouth, des explosions et des cadavres, la vie, bizarrement, continue. Schlöndorff filme d’une certaine façon l’envers de la guerre, le quotidien. Que photographier, que raconter ? Qu’est-ce qui est « vrai » et pour qui ? À son retour, le reporter, qui a côtoyé trafiquants et soldats de tous bords, refuse de vendre ses « informations ». Une belle interrogation sur le métier de reporter de guerre... sans réponse tranchée.

L’espoir

L’espoir

Livre - Folio

André Malraux | 1938

André Malraux combat en 1936-1937 aux côtés des républicains espagnols, comme tant d’autres militants antifascistes dégoûtés par le refus de la France et de la Grande-Bretagne de rompre le pacte de non-intervention en fournissant des armes aux républicains loyalistes, alors qu’Hitler et Mussolini arment ouvertement les troupes de Franco... Son engagement le conduit à écrire "L'Espoir", publié en décembre 1937, et à en tourner une adaptation filmée "Espoir, sierra de Teruel" en 1938. Quand il le termine, l'année suivante, il n'y a plus aucun « espoir » pour les loyalistes ! Ce film, à la fois poétique et politique, devient un requiem pour l'Espagne républicaine. Sa sortie en salle est bien évidemment interdite à la suite d'une demande faite à Édouard Daladier par Philippe Pétain, ambassadeur auprès de Franco... Il ne sortira sur les écrans qu’en 1945.

Joris Ivens, cinéaste du monde vol. 2

Joris Ivens, cinéaste du monde vol. 2

Video - Arte éditions

Joris Ivens | 2012

Ce célèbre documentariste a croisé la route de Robert Capa à plusieurs reprises. Pendant la guerre d’Espagne bien entendu, où il tourne "Terre d’Espagne", en 1937, un magnifique film en noir et blanc montrant à la fois les combats et la collectivisation des terres par les républicains, dont le commentaire est écrit et dit par Ernest Hemingway. Et pendant la guerre sino-japonaise, un autre grand conflit couvert par Capa, qui travaille cette fois comme premier assistant sur le film d’Ivens, "Les 400 millions" (1938). Ce cinéma comme on n’en fait plus vraiment, prenant, lent et majestueux, est un parfait complément aux photos de Robert Capa sur le même sujet.

Suggestions

Du même auteur

Rodin | Charles Baudelaire

Rodin

Parcours culturel | Charles Baudelaire

"« Pour la première fois, je vis de la terre glaise ; il me sembla que je montais au ciel »" dit, à 14 ans, Auguste Rodin, après avoir découvert la salle de modelage de la Petite Ecole. Sa dextérité, sa rapidité à malaxer la ...

Fou de Dali | Meriam Korichi

Fou de Dali

Parcours culturel | Meriam Korichi

Charlatan pour les uns, génie pour les autres (à commencer par lui-même, en toute modestie), Salvador Dali a, de son vivant, toujours brouillé les pistes d’une œuvre complexe et d’une vie habilement médiatisée. Trente ans après sa...

Antoine Bello | Antoine Bello

Antoine Bello

Parcours culturel | Antoine Bello

A cheval entre la France et les Etats-Unis, Antoine Bello écrit sur la façon dont les mots et la culture façonnent notre vision du monde. Avec "Les Falsificateurs", suivi des "Eclaireurs" (Prix France Culture – Télérama), Antoine ...

Chargement des enrichissements...