Le Nouveau

Livre numérique

Chevalier, Tracy | Fauquemberg, David

Edité par Phébus. Paris - 2019

Dans les années 1970, Osei Kokote, 11 ans, fils d'un diplomate ghanéen, effectue sa rentrée dans une école de Washington D.C. Seul garçon noir de sa classe, il rencontre Dee, la fille la plus populaire de l'école, qui s'intéresse à lui. Ian, le troisième membre de ce triangle amoureux d'école primaire, n'admet pas cette relation naissante. Une évocation du racisme dans les Etats-Unis de l'époque. ©Electre 2019

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

La fin de l'histoire | Sepulveda, Luis

La fin de l'histoire

Livre numérique | Sepulveda, Luis | 2020

Les services secrets russes font appel à l’ancien guérillero Juan Belmonte pour localiser un groupe de cosaques qui veulent libérer Miguel Krassnoff, fils des cosaques russes et célèbre tortionnaire pendant la dictature de Pinoche...

La Vierge en bleu | Chevalier, Tracy

La Vierge en bleu

Livre numérique | Chevalier, Tracy | 2014

Ella Turner vient des Etats-Unis s'installer dans le sud-ouest de la France avec son époux. Gagnée par l'ennui, elle entreprend des recherches sur ses ancêtres protestants français. L'un d'eux, Isabelle du Moulin, parce qu'elle ét...

Rien dans la nuit que des fantômes | Benz, Chanelle

Rien dans la nuit que des fantômes

Livre numérique | Benz, Chanelle | 2020

A 4 ans, Billie James a assisté à la mort de son père, célèbre poète, mais elle n'en garde aucun souvenir. Trente ans après en être partie, elle revient dans la cabane décrépite de son enfance, dans le delta du Mississippi. Alors ...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • le nouveau 2/5

    Je pensais être touchée par l'histoire d'Oséi, petit garçon noir, fils de diplomate, victime de racisme, dans les années 70, par ses "camarades" d'école primaire.Pourtant, les manigances des uns, les dialogues futiles des autres , les comportements amoureux des enfants pendant la récré, rien de crédible, aucune émotion ressentie malgré la fin tragique que l'on devine. Quel dommage car tous les ingrédients étaient réunis pour écrire une histoire sensible, une histoire pour débattre du racisme, et réfléchir à d'autres thématiques comme le harcèlement à l'école.

    par carol Le 30 septembre 2019 à 18:02