Le Retour de Jules

Livre numérique

Van Cauwelaert, Didier

Edité par Albin Michel

« Guide d'aveugle au chômage depuis qu'Alice a recouvré la vue, Jules s'est reconverti en chien d'assistance pour épileptiques. Il a retrouvé safierté, sa raison de vivre. Il est même tombé amoureux de Victoire, une collègue de travail. Et voilà que, pour une raison aberrante, les pouvoirs publics le condamnent à mort. Alice et moi n'avons pas réussi à protéger notre couple ; il nous reste vingt-quatre heures pour sauver notre chien. »Au coeur des tourments amoureux affectant les humains comme les animaux, Didier van Cauwelaert nous entraîne dans un suspense endiablé, où se mêlent l'émotion et l'humour qui ont fait l'immense succès de Jules.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

[Les ]abeilles et la vie / Didier Van Cauwelaert | Van Cauwelaert, Didier (1960-....). Auteur

[Les ]abeilles et la vie / Didier Van Cauwela...

Livre | Van Cauwelaert, Didier (1960-....). Auteur | 2013

Cet ouvrage est un plaidoyer pour la protection des abeilles qui, en butinant, participent à la pollinisation des plantes à fleurs et jouent, ainsi, un grand rôle dans la nature. P. Cauwelaert nous fait découvrir le peuple des abe...

Hors de moi / Didier Van Cauwelaert | Van Cauwelaert, Didier (1960-....). Auteur

Hors de moi / Didier Van Cauwelaert

Livre | Van Cauwelaert, Didier (1960-....). Auteur | 2003

Le père adopté : roman / Didier Van Cauwelaert | Van Cauwelaert, Didier (1960-....). Auteur

Le père adopté : roman / Didier Van Cauwelaer...

Livre | Van Cauwelaert, Didier (1960-....). Auteur | 2007

Dans ce roman, D. Van Cauwelaert s'adresse à son père, mort à 91 ans en 2005, et issu d'une famille d'excentriques, travailleurs, inventeurs et durs à cuire. Il retrace son enfance niçoise et se souvient de leur connivence, leurs ...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Le retour de Jules 1/5

    tellement décevant !

    par valerie clement Le 24 novembre 2019 à 11:55