The Coquelles’ Music Show !

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

Entretien avec Nicolas Rambeau,
responsable du service Musique libre à la médiathèque de Coquelles (62)

photo prise par Eric Jolie

 

Le nouveau service de la médiathèque de Coquelles (62) séduit de plus en plus ses usagers.
Lancé en février 2015, il propose aux visiteurs d'emprunter des clés USB ou des CDs chargés
de musiques dites libres de droits, sélectionnées
et récupérées gratuitement depuis des plateformes en ligne spécialisées.

 

En 4 mois, 74 prêts de clés USB et 20 prêts de CDs ont été enregistrés, soit 94 prêts !
En comparaison aux grandes structures ayant initié ce type de projet, les débuts sont très prometteurs !

 

Nicolas Rambeau, initiateur et responsable de ce nouveau service, a accepté de nous expliquer son projet. 

 

 

Comment l'idée d'une offre de musiques libres vous est-elle venue ?

 

photo prise par Eric Jolie

Une première réflexion avait eu lieu quelques années auparavant autour des bornes Doob (anciennement Automazic) qui proposent de la musique libre en écoute et téléchargement sur place. Mais le coût de ce projet s'était avéré trop important. J'avais alors réalisé une borne fait maison qui permet l'écoute sur place de plusieurs titres du fonds musical de la médiathèque. Nous l'avons amélioré depuis avec un écran tactile qui plaît beaucoup aux usagers, et surtout aux jeunes. La borne contient les nouveautés du fonds actuel.

 

Le service de prêts de clé USB revenait lui beaucoup moins cher. J'ai alors proposé l'idée fin 2014 après avoir lu un article dans la veille de la Médiathèque départementale. Nous avons pu récupérer auprès de la commune des clés USB promotionnelles non utilisées. Aucune dépense n'a donc été faite pour ce projet.

 

 

Que proposez-vous concrètement à vos usagers ?

 

 

Nous avons commencé avec 10 clés USB de 4 Go et 2 CDs contenant une sélection de 5 albums. Aujourd'hui nous avons augmenté le nombre de clés à 20 et les usagers peuvent également venir avec leur propre clé.

photo prise par Eric Jolie

Les clés sont prêtées pour 15 jours renouvelables, au même titre qu'un CD audio. Un livret accompagne chaque clé ou CD avec une explication de la notion de "Musique Libre", une présentation des 6 types de licences Creative Commons et le détail de la sélection avec une présentation de chaque artiste. Un sondage est également distribué afin que les usagers votent pour leur artiste préféré de la sélection. A la fin de l'année, nous ferons une compilation avec tous les artistes n°1. Une nouvelle sélection est disponible chaque mois.


Depuis peu, nous participons également à l'élection Ziklibrenbib. Nos usagers peuvent voter pour l'artiste de la sélection Ziklibrenbib de leur choix.

 

 

Quels sont les objectifs de ce service ?

 

photo prise par Eric Jolie

  La volonté de la médiathèque de Coquelles est de faire découvrir des artistes peu connus proposant leur musique gratuitement et en libre partage et de pouvoir en discuter. C'est pourquoi nous avons choisi de ne pas proposer d'offre en streaming. Nous souhaitons que les usagers viennent à la bibliothèque afin de pouvoir échanger avec eux à propos des musiques, mais aussi pour obtenir des retours sur le service.

 

 

 

 

Quels sont les critères de sélection des musiques ?

 

L'offre constituée se veut de qualité - notamment au niveau de la production et de l'écoute - et doit présenter un panorama assez large de genres musicaux. Un minimum d'artistes français doit également être représenté, de même pour les artistes locaux.


Une même sélection doit ainsi comprendre :
- des genres musicaux traditionnels
- des genres plus inhabituels
- au moins un artiste français ou local.


Si nous avions choisi de faire des sélections par genres thématiques, les usagers n'auraient été intéressés que par une ou deux sélections selon leurs préférences personnelles. Nous n'aurions alors pas réussi à leur faire découvrir l'univers musical libre. Avec cette forme, les gens aiment ou n'aiment pas les musiques, mais au moins ils les écoutent.

 

 

Comment préparez-vous vos sélections ?

 

Une sélection se construit en deux temps.


Je commence par faire une présélection de plusieurs artistes qui autorisent la diffusion et la copie de leurs musiques de façon claire en utilisant la licence Creative Commons. Le moindre doute sur les autorisations de diffusion et de copie élimine l'artiste en question. Je cherche les artistes sur plusieurs sites ; Ziklibrenbib, Jamendo et SoundCloud sont les 3 principaux. J'utilisais également Bandcamp où la grande majorité des titres sont sous Creative Commons mais avec des licences plus restrictives : « écouter uniquement ».


La sélection définitive est ensuite déterminée avec les autres membres de l'équipe. Nous avons choisi de limiter chaque sélection à 5 albums pour pouvoir proposer les principaux genres musicaux à chaque fois sans noyer les usagers devant un flot de musiques.
Au rythme d'une sélection par mois, la cinquième devrait être disponible début juin.

 

 

Comment cataloguez-vous vos sélections ?

 

photo prise par Eric Jolie

Je créé une notice avec le support clé USB, mais c'est le livret rattaché à la clé et qui décrit une sélection qui est exemplarisé, afin d'être plus réactif lors d'un éventuel changement de contenus de la clé USB. Ainsi, si un usager souhaite une sélection qui n'est plus disponible, il suffit de la charger sur une clé et de donner le livret correspondant.

 

 


8 à 10 clés sont cataloguées pour chaque nouvelle sélection. Les anciens volumes sont répartis sur les clés restantes.

 

 

Combien de temps prenez-vous pour la réalisation d'une sélection et sa mise à disposition auprès de votre public ?

 


- Présélection : difficilement quantifiable, plusieurs jours
- Sélection : 1h pour choisir avec les collègues
- Catalogage - création de la notice et exemplarisation : 1h
- Création de l'article sur le portail, création des textes descriptifs du livret : 2h à 3h
- Création physique des livrets, chargement des clés USB, graver les CDs : 2h à 3h

 

 

Quels retours obtenez-vous auprès de votre public ?

 

Au début, j'ai essentiellement fait de la médiation avec notre public adulte avec des échanges assez constructifs et des retours positifs sur le service. Je n'ai que récemment abordé notre public jeune. J'ai été agréablement surpris par l'enthousiasme de nos jeunes emprunteurs. Pour l'instant cela ne représente que 5 - 6 jeunes mais ils ont bien accroché au principe et je pense en parler à d'autres.

Le public touché par ce service est au final assez large. Cela va de 10 ans pour le plus jeune à 78 ans pour le plus âgé et une répartition moitié-moitié entre hommes et femmes.

 

Les questions par rapport à la légalité reviennent très souvent et les sondages des artistes préférés de chaque sélection est très efficace. Les résultats sont mis en avant et actualisés et les publics les suivent attentivement. Cela ajoute de la compétition et dynamise le service.

 

 

Comment pensez-vous faire évoluer le service à l'avenir ?


Je réfléchis en ce moment pour travailler avec d'autres médias sur le même principe des clés USB, mais je n'ai pas encore eu le temps de beaucoup m'y pencher.

Une offre de livre pourrait se mettre en place facilement. Cela implique cependant l'installation d'un logiciel de lecture de type Calibre directement sur la clé USB, afin de résoudre les problèmes de format d'un e-book que tous les usagers ne maîtrisent pas. Une offre de livres audio est aussi une piste à étudier.

Une offre de films par contre demanderait un travail de sélection important, de même pour des sélections d'applications pour lesquelles il faudrait prendre le temps de les tester.

 

Il est possible également qu'à l'avenir, les anciennes sélections de musiques libres soient disponibles en ligne, sur le site Internet.

 

Enfin, la dernière perspective d'avenir qui m'est venue à l'esprit serait de parvenir à mutualiser les efforts de mes collègues dans le département sur le sujet, en partageant par exemple les sélections créées ou le travail de recherche de musiques libres.

 

 

Merci à Nicolas Rambeau d'avoir bien voulu répondre à nos questions.


Si vous aussi vous souhaitez mettre en place un service autour de la musique libre, n'hésitez pas à contacter Nicolas Rambeau ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) et retrouvez les fiches pratiques de la médiathèque départementale rubrique Zone numérique.

 

Publié le: Vendredi, 29 Mai 2015