Fiche pratique n°2 bis : Mettre en place un service en ligne

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer
AddThis Social Bookmark Button

1° Problématique
Réfléchir au projet pour l'argumenter


La mise en place d'une offre en ligne parmi les services de la bibliothèque doit se définir au sein un projet de service validé par l'autorité de tutelle. Il doit prendre en compte les ressources dont dispose la bibliothèque en terme : de budget, d'espace, d'accessibilité, de matériel, de disponibilité de l'équipe et de ses compétences actuelles et futures (formations) dans le domaine. Ce projet de service doit être réfléchi sur la base d'objectifs identifiés en termes de publics ciblés et de politique documentaire.

 

Ainsi, pour le cas d'un accès en ligne aux ressources, la question des fournisseurs et des contenus (payants ou gratuits) devra être posée.

Il faudra également déterminer les modalités d'accès des collections : accès réservé aux personnes inscrites à la bibliothèque ou accès ouvert pour tout le monde.

Le projet sera enfin mieux perçu si au moins un membre du personnel est considéré comme une personne ressource, ayant des compétences dans le domaine (ex : HTML).

Associer le service informatique au projet pour gérer l'aspect technique est également important.

Voici un exemple d'argument lié à la mise en place du service : répondre aux besoins d'un accès permanent aux contenus (pour une offre à distance disponible 24/7)

 

 

2° Quoi
Constituer et proposer un accès à l'offre en ligne

 

La première réflexion à mener concerne les contenus qui seront proposés. Deux principaux exemples de service en ligne sont ainsi envisageables.

 

 

  • Premier exemple : effectuer une sélection de sites ressources
    et renvoyer les usagers vers ces plateformes.

    Le réseau des bibliothèques de Quimperlé (29) a réfléchi à une offre généraliste qui serait utile à la fois aux usagers et aux professionnels
    du réseau. Les sites sélectionnés ont été classés en 5 catégories :
    Lire, Ecouter, Voir, Grandir, Apprendre. L'offre devait être permanente et est accessible depuis le portail du réseau des bibliothèques.

 

  • Deuxième exemple : effectuer une ou plusieurs sélections thématiques de ressources numériques.

    La Bibliothèque départementale de l’Ardèche (07) propose une offre
    en ligne d’e-books du domaine public, en partenariat avec le libraire
    en ligne Feedbooks. Des déambulations thématiques ont été réalisées ; après un paragraphe de présentation du sujet, les e-books sont listés
    et peuvent être directement téléchargés.
    Là encore, le service est accessible depuis le portail de la BDP.

 

 

Ces deux exemples posent la question de l'hébergement des ressources. Dans le premier cas, il s'agit simplement d'un système de renvois vers les sites sources. Cependant dans le deuxième cas, c'est bien la BDP qui héberge les e-books.

Par conséquent, il est important de savoir où les ressources vont être rendues accessibles. Cela peut-être sur le site web, le blog ou le portail de la bibliothèque, mais un outil de médiation numérique peut également être utilisé.

 

 

 

 

Ces ressources peuvent être valorisées par des univers Netvibes ou par des liens proposés avec les ressources numériques payantes. une Dropbox depuis laquelle il est possible de télécharger les e-books classés par ordre alphabétique d’auteur

Enfin, des ressources numériques gratuites peuvent être mises à disposition des publics à distance par l'utilisation d'une Dropbox, en complément par exemple d'une BiblioBox (celle-ci ne permettant) qu'un accès sur place.

 

 

3° Comment
Eléments de médiation et de valorisation


La dernière étape est la valorisation de ce nouveau service, qui, sinon, ne sera pas utilisé par les usagers. La médiation est d'autant plus importante pour les ressources numériques gratuites. La communication autour du projet est ainsi très importante, autant avant que pendant le lancement du service.

Pour cela utiliser tous les moyens de communication à sa disposition est la meilleure solution : site internet de la bibliothèque et/ou de la tutelle, médias locaux, affiches dans la bibliothèque, réseaux sociaux, etc. Informer oralement les usagers est également important ; former l'ensemble du personnel permettra de plus à chacun de réorienter au besoin les visiteurs vers les ressources numériques proposées. Enfin, d'autres éléments de communication et de médiation peuvent être envisagés pour donner une plus-value au service :

 

  • Une fiche bibliographique détaillant les ressources sélectionnées, accessible en ligne et sur place ;
  • Des catalogues sur le même modèle mais en plus détaillé, mis à disposition des usagers dans la bibliothèque : résumés, critiques des bibliothécaires, etc. Le catalogue peut aussi rassembler les différentes sélections thématiques ou décrire les fournisseurs choisis ;
  • Des animations utilisant les ressources du service, des ateliers pour en savoir plus sur les ressources libres et gratuites et apprendre à en trouver sur Internet ;
  • Des animations autour des contenus : heures du conte, ateliers de formation... ;
  • Pour les ressources gratuites : fiches explicatives du domaine public et des œuvres libres de droit, brochures sur les offres qui existent et auxquelles les usagers peuvent accéder... ;
  • Mettre en place et utiliser des outils de médiation numérique.

 

 

Fiche mise à jour le 17/07/15
par la médiathèque départementale du Pas-de-Calais

 

 Fiche pratique n°2 bis : mettre en place un service en ligne (pdf - 639 Ko)

 

 

 

Publié le: Mardi, 28 Juillet 2015