Tokyo, cataclysmes et renaissances

Vidéo numérique

Julien, Olivier (Réalisateur)

Tokyo, aujourd'hui la plus grande agglomération au monde, avec 13,6 millions d'habitants, n'était au milieu du XIXe siècle qu'une ville modeste nommée Edo, dans un Japon encore féodal. En 1868, l'empereur Meiji, qui a décidé d'ouvrir son pays au monde en rivalisant avec les grandes nations occidentales, entreprend de moderniser à marche forcée la "capitale de l'Est", désormais siège du pouvoir. Un siècle et demi plus tard, cette mégapole futuriste en perpétuelle évolution, sous la menace quasi permanente de failles sismiques parmi les plus actives de la planète, semble toujours tournée vers l’avenir. Un art du renouvellement en partie hérité de son histoire, car détruite à deux reprises, la ville a su à chaque fois spectaculairement renaître de ses cendres : le 1er septembre 1923, le séisme du Kanto provoque un incendie géant qui fait 105 000 morts et détruit la quasi-totalité des quartiers historiques. Vingt ans plus tard, le 10 mars 1945, les Américains larguent sur la ville un déluge de bombes incendiaires pour forcer le Japon à capituler, tuant quelque 100 000 personnes et réduisant une seconde fois le centre à néant. L'incroyable résilience des habitants va à nouveau donner des ailes à la reconstruction. À partir de 1955, alors que s'ouvre pour le Japon une phase d'expansion économique sans équivalent, Tokyo, centre névralgique et vitrine de cette métamorphose, connaît un essor démographique, architectural et technologique extraordinaire pour devenir la capitale mondiale de la modernité. Regards nippons Les plus anciennes images filmées de Tokyo remontent à 1898, et on les doit aux frères Lumière. Mais des premiers tramways, tractés par des chevaux, aux bambins qui jouent dans les décombres de 1945, l'essentiel des merveilleuses archives utilisées dans ce documentaire proviennent de fonds japonais. En traversant le siècle grâce à elles, et en voyant vivre et revivre à travers ses habitants cette ville à nulle autre pareille, on a souvent le sentiment que le Ozu des Gosses de Tokyo se tient derrière la caméra. Délicatement colorisées, du moins pour les images antérieures aux années 1950, elles offrent un voyage dans le temps aussi instructif qu'émouvant.

Consulter en ligne

Suggestions

Du même auteur

Auguste Escoffier ou la naissance de la gastronomie moderne | Julien, Olivier (Réalisateur)

Auguste Escoffier ou la naissance de la gastr...

Vidéo numérique | Julien, Olivier (Réalisateur) | 2020

Des fourneaux français à la mondialisation de la gastronomie, un succulent portrait d’Auguste Escoffier, chef visionnaire qui a révolutionné l’art culinaire au tournant du XXe siècle.    Il se rêvait scu...

Homo Sapiens, les nouvelles origines | Julien, Olivier (Réalisateur)

Homo Sapiens, les nouvelles origines

Vidéo numérique | Julien, Olivier (Réalisateur) | 2020

Au Maroc, la découverte d’ossements dans une mine du Djebel Irhoud bouleverse notre vision de la préhistoire. Le récit palpitant d’une aventure scientifique, entre effondrement des certitudes et prouesses technologi...

Monuments éternels / Olivier Julien, Pascal Cuissot, Gary Glassman, réal. | Julien, Olivier. Réalisateur de film

Monuments éternels / Olivier Julien, Pascal C...

DVD | Julien, Olivier. Réalisateur de film | 2015

Le monument est ce qui demeure d'une civilisation bien après qu'elle ait disparu. Il est toujours une prouesse architecturale exceptionnelle, l'expression la plus poussée du génie technique d'un lieu et d'une époque.. Sa majesté e...

Chargement des enrichissements...